Avertir le modérateur

02/11/2015

Régionales : le Front de Gauche voit son programme comme un "bouclier"

plfront-de-gauche.jpg

Le Front de gauche a présenté lundi 2 novembre, son programme comme un "bouclier" social et écologique pour les élections régionales en Ile-de-France, revendiquant son rôle "d'opposition de gauche".

Dans cette perspective, le Front de gauche propose un passe Navigo gratuit pour les jeunes et les chômeurs et à tarif unique (35€) pour les seniors. Il promet de doubler le nombre de RER B avec l’achat de 800 rames et d’augmenter de 20% le nombre de bus d’ici à 2020. Il veut, de plus, mettre en place des « arrêts à la demande » dans les zones rurales et pour les bus de nuit.

5 000 chauffeurs de bus supplémentaires

Autre mesure phare : la promesse de 10 000 embauches, dont 5000 chauffeurs, 2000 chargés de maintenance et de 3000 personnes pour « humaniser les lignes ». Objectif, explique-t-on au Front de gauche : augmenter le nombre de personnel présent dans le métro ou dans les bus de nuit, notamment pour sécuriser les lignes. « On n’améliorera pas la vie des Franciliens, si on n’améliore pas les transports », plaide Pierre Laurent, par ailleurs certain qu’il s’agit-là « d’un facteur de développement économique ».

De manière générale, le chef de file du Front de gauche en Île-de-France promet un projet estampillé « haute qualité de service public ». « Le temps n’est pas à freiner les politiques publiques, il faut au contraire les accélérer », défend-il. Une ambition qu’il compte financer par une réorientation de la fiscalité (il propose notamment une augmentation de la taxe sur les logements vacants) et par « la création d’un fonds régional qui permette de faire du crédit moins cher ». « Nos propositions nécessitent de remettre en cause les mesures budgétaires qui contraignent les collectivités locales », reconnaît-il par ailleurs.

Construction et logement

Autre grande priorité du Front de Gauche, la relance de la construction avec un objectif de 100 000 logements par an dont la moitié en logements sociaux. Par densification urbaine, précise le programme. Le Front de Gauche veut aussi "changer d'échelle" pour la rénovation thermique, trop lente à ses yeux avec seulement 500 à 1000 logements rénovés par an. Tout ceci devrait, espère le mouvement, permettre la création de 150 000 nouveaux emplois non délocalisables.

Côté financement de ses promesses, le Front de gauche veut "'attaquer l'État en justice car il doit à la Région 1,7 milliard d'euros non compensés pour les transferts de compétences". Il compte aussi recourir à l'emprunt et veut se battre (auprès du Parlement et du gouvernement) pour obtenir la hausse ou  la création de diverses taxes sur les bureaux ou logements vacants, sur les parkings de centres commerciaux etc...

"Nous sommes la liste qui peut garantir une vraie politique de gauche", a assuré Pierre Laurent, insistant sur les "mots clé" du programme "égalité, écologie, dignité, citoyenneté".

Sources : Le Parisien, FR3

Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

05/03/2010

DEBAT PIERRE LAURENT - VALERIE PECRESSE

laurentd.jpgValerie_Pecresse.jpgLes têtes de liste de l'UMP et du Front de gauche pour les régionales en IdF, Valérie Pécresse et Pierre Laurent, ont développé jeudi à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) des visions antagonistes de l'Ile-de-France au cours d'un débat de fond parfois vif mais courtois.

"Vous fuyez le débat sur les politiques nationales et voulez mettre les régions au service de ces politiques, ce qui serait absolument catastrophique", a affirmé le numéro deux du PCF.

"Nous, nous voulons faire des régions de résistance aux logiques libérales et les ancrer sur les valeurs de solidarité et d'égalité", a dit M. Laurent.

Mme Pécresse lui a répondu que le débat avait "montré qu'il y a une vraie méconnaissance de la part des Franciliens de ce que la région pourrait faire pour eux, en matière de qualité dans les transports, formation et développement économique".

"Notre projet est un projet d'investissement dans l'avenir, qui fait le pari de faire la prospérité de l'IdF avec les Franciliens", a ajouté la ministre de l'Enseignement supérieur, reprochant à M. Laurent de prôner "des vieilles recettes" comme "l'emploi public" ou des "dépenses publiques".

Selon elle, ça "ne mène qu'à une seule chose, une pression fiscale maximale qui empêche la création de richesses".

Une bonne partie du débat, arbitré par Pierre-Luc Séguillon, a porté sur les transports.

M. Laurent a défendu la mise en place d'un pass à 56 euros pour le transport de tous les habitants d'Ile-de-France, destiné à remplacer le "Pass Navigo" à tarification par zones.

Il a également critiqué le projet de "concentration de toute l'organisation des transports autour du grand huit" du secrétaire d'Etat Christian Blanc "qui vise à relier les centres d'affaires" alors que selon le responsable PCF "il faut desservir tous les territoires, tous les quartiers".

Mme Pécresse a répondu que le projet de transports du Grand Paris était "une toile d'araignée des transports", dont les 21 projets du contrat de projets Etat-région.

A propos du pass à 56 euros, qui coûterait "700 à 800 millions d'euros par an, c'est M. Huchon (son adversaire PS) qui le dit", elle a estimé que "l'urgence aujourd'hui est un plan de qualité de service", "qui s'est considérablement dégradée depuis 2004".

La candidate UMP a demandé à M. Laurent si lors de l'accord de fusion du Front de gauche avec la liste PS entre les deux tours, il abandonnerait son idée "phare" de pass à 56 euros.

M. Laurent, dont la liste est créditée de 7% d'intentions de vote dans les sondages, a répondu: "Sûrement pas, nous continuerons à nous battre sur cette mesure (...) ensuite nous fusionnerons et nous continuerons de mener la bataille".

D'après journaux et AFP

10:08 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pierre laurent, valérie pécresse, régionale, ump, fg, pcf | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/02/2010

LISSES : LE FRONT DE GAUCHE RASSEMBLE

vmu.giflisses1.jpgn des premier débat concernant l’élection régionale dans l’Essonne s’est déroulé à l’initiative de la liste du Front de Gauche dans le village de Lisses, dans la région d’Evry.

Plusieurs dizaines d’auditeurs ont écouté les orateurs et ont eux-mêmes participé largement au débat dans la belle salle Gérard Philippe prêté par la Municipalité. La participation a cette réunion a été deux fois supérieure à celle organisée par le Front de Gauche voilà un an à l’occasion des élections Européennes. Peut être est ce une bonne augure pour cette liste.

 

lisses2.jpgUN SOLIDE RASSEMBLEMENT

A la tribune les principaux partenaires de ce Front étaient représentés montrant une unité et une cohésion sans faille.

Animé par Gérard Birebent, conseiller municipal de Lisses ils ont pu s’exprimer au nom du Front de Gauche et de leurs sensibilités propres, étant par ailleurs tous candidats à cette élection.

 

Elodie Vaxelaire, pour le Parti de Gauche experte dans le domaine de l’environnement a insisté sur la priorité à construire un autre type de société, respectueuse de la nature, solidaire, en proposant notamment le développement d’une économie mixte, coopérative, sociale, éloignée des grands pôles que Sarkozy veut mettre en place qui seraient destructeurs de territoires, et facteurs d’inégalités. Elle revendique au nom de sa liste la maîtrise publique de l’eau, du transport, de l’école en indiquant que le conseil régional peut favoriser cette orientation et propose un projet de relocalisation des entreprises.

 

Marie Pierre Toubans jeune militante de la Gauche Unitaire (ex minoritaire du NPA) est intervenue avec force et enthousiasme pour caractériser ce rassemblement de la gauche porteur d’avenir. Elle a longuement et avec précision décrit la condition étudiante, demandant au nom du Front de Gauche la construction de 5000 logements étudiants, mettant en avant la situation dramatique des jeunes confrontés à un chômage massif en hausse de 29,7 % en 2009.

 

Philippe Camo, conseiller régional sortant , membre du Parti communiste français a mis en avant l’importance pour la population de garder un conseil régional à Gauche, dans un région dont la puissance économique est équivalente à la Grèce, et qui dispose d’un budget de 4,5 milliards d’€. Il a revendiqué un bilan positif de gestion de cette région, mais estime qu’avec une gauche plus forte il est important d’aller plus loin dans les domaines de la démocratie, de la formation, de l’économie, du transport, de la santé en soulignant à ce propos les contradictions du PS. Sous l’autorité en Ile de France et  pour le compte du Gouvernement, l’ancien ministre socialiste de la santé, M. Evin veut supprimer des milliers d’emplois dans les hôpitaux de la région Parisienne.

 

Le débat s’est poursuivi dans la salle avec de nombreuses remarques pertinentes venant  du public sur des sujets aussi variés que le transport, la monnaie, la durée du travail, la démocratie. A noter que dans ce public étaient également présentes Elise Yagmur conseillère municipale PCF d’Evry, et Pascale Prigent conseillère municipale PG de Corbeil également candidates.

 

Une soirée riche qui a  fait honneur à la politique et qui contribue à la mobilisation citoyenne pour que les 14 et 21mars la participation à l’élection régionale soit la plus massive possible.

 

Photos 1 et 2, E-Mosaïque. Photo 2, de gauche à droite : Marie Pierre Toubans, Gérard Birebent, Elodie Vaxelaire, Philippe Camo.


FRONT DE GAUCHE DEBAT A LISSES
envoyé par E-Mosaique. - L'actualité du moment en vidéo.

11:34 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : régionale, élection, front de gauche, ile de france | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu