Avertir le modérateur

30/05/2013

MANIFESTATION : PROJET ACTE III DE LA DECENTRALISATION ET DEMOCRATIE

100_9737.JPGPlusieurs centaines d’élus communistes et républicains ont manifesté devant le Sénat contre le projet sur la décentralisation qui se traduirait en cas de vote par une atteinte à la démocratie municipale et citoyenne et la perte de moyens financiers considérables pour les collectivités.

Plusieurs maires et sénateurs ont rappelé les enjeux de cette loi, dont André Chassaigne président des députés Front de Gauche (voir vidéo) et Dominique Adenot, maire de Champigny et président de l’Association Nationale des Elus communistes et républicains.

Plusieurs milliers de salariés ont ensuite manifesté à l’appel de la CGT et FO pour s’opposer également à ce projet.

CE PROJET

100_9748.JPGLes collectivités jouent un rôle essentiel pour développer les droits de tous à se former, à se loger, à se déplacer, à se soigner, à se cultiver. Elles contribuent à relever les défis économiques, industriels, ceux de la transition énergétique. Il faut une réforme qui permette de combattre les fractures territoriales béantes, les inégalités sociales, une réforme qui réponde aux besoins humains, sociaux, écologiques d’aujourd’hui, tant dans les grandes agglomérations que dans le secteur rural. Il faut une réforme qui permette aux citoyens d’être enfin au centre des enjeux et des décisions.

Les regroupements forcés en grandes intercommunalités se poursuivent sous la houlette des préfets. L’« acte III de décentralisation » ne rompt pas avec cette logique. Aux cotés de mesures d’intégration spécifiques pour Paris, Lyon et Marseille, il crée d’autres métropoles dans des territoires si nombreux que cela impacte près de 40% de la population …

décentralisation, loi, élus communistes, André Chasssaigne, Pcf, Paris, SénatLe gouvernement programme une réduction des dotations d’État aux collectivités pour les trois ans à venir de 4 milliards et demi : du jamais vu ! A cela s’ajoute deux milliards de charges imposées : relèvement du taux de TVA, réforme du temps scolaire, hausse des cotisations à la CNRACL, cofinancement des politiques nationales, …

Une nouvelle RGPP se met en place avec un autre nom : la Modernisation de l’Action Publique… Les collectivités deviendraient des variables d’ajustement au nom du remboursement de la dette publique, alors qu’elles n’en sont pas responsables. L’acte III prévoit l’encadrement et le contrôle de la dépense publique, mettant en œuvre la baisse des investissements publics des collectivités. C’est leur capacité à contribuer à une relance de l’activité économique en répondant aux besoins des habitants qui est mise en cause. Il n’y aura pourtant pas de sortie de crise sans les collectivités territoriales qui génèrent 70% de l’investissement public.

 

Pour un renouveau démocratique dans une république unie et solidaire !

La réponse aux défis d’aujourd’hui passe par un renouveau démocratique profond de nos institutions, à contrario de tous les processus qui, à tous les niveaux, ont organisé la mise à la marge des citoyens, le dessaisissement progressif de leur pouvoir. C’est pourquoi, l’instauration de la proportionnelle, la citoyenneté de résidence avec le droit de vote des étrangers aux élections locales, et l’institutionnalisation de la démocratie participative à tous les niveaux, sont des changements à décider sans délais.

Un État qui s’engage et joue son rôle !

Les Services Publics nationaux doivent se décliner dans une gestion partagée avec les collectivités territoriales, ces coopérations se menant ainsi avec des garanties nationales d’accès égal pour tous. Toute leur place aux coopérations volontaires !

Indissociablement, la réforme doit se hisser à la hauteur du niveau de coopération volontaire aujourd’hui rendu nécessaire entre les différentes institutions de notre République.


ACTE lll DE LA DECENTRALISATION : MANIFESTATION... par E-Mosaique

 

01/11/2012

Ian Brossat critique le futur plan anti-pollution de Delanoë

paris, bertrand delanoëLe président du groupe PCF-PG au Conseil de Paris juge les mesures nouvelles que le maire de Paris, Bertrand Delanoë, s'apprête à présenter pour accélérer la lutte contre la pollution dans la capitale sont "anti-sociales".

Ian Brossat affirme que si "les élus PCF/PG sont favorables à la réduction de la place de la voiture à Paris, elle ne peut se faire n'importe comment, à n'importe quelles conditions". "Les propriétaires de vieux véhicules, scooters ou voitures, sont souvent issus de milieux populaires. Les interdire sans prime substantielle à l'achat d'un véhicule neuf, c'est une mesure anti-sociale" poursuit l'élu dans un communiqué.

Lors du prochain Conseil de Paris, Bertrand Delanoë annoncera une série de mesures visant à lutter contre la pollution. Il est notamment question d'interdire la circulation des véhicules de plus de 17 ans. Les scooters achetés avant 2004 pourraient également être frappés par l’interdiction. "Pour l'instant, la Ville de Paris prévoit un accompagnement social dont la nature n'est pas précisée" poursuit Ian Brossat. "Par ailleurs, toute réduction de la place de la voiture doit aller de pair avec une amélioration substantielle des transports en commun en termes d'offre comme en termes de tarifs. Faute de cela, c'est le droit à la mobilité qui est remis en cause" conclut le président du groupe PCF-PG au Conseil de Paris.

paris, bertrand delanoëMême son de clôche pour le chef de file des députés PRG, Roger-Gérard Schwartzenberg : "En tant que député de plusieurs communes de banlieue, dont Villeneuve-Saint-Georges, je juge très contestables les mesures qui seront soumises au Conseil de Paris le 12 novembre", écrit-il dans un communiqué. "Diminuer la pollution dans la capitale est, certes, nécessaire. Mais pas en recourant à des mesures inéquitables et discriminatoires", ajoute-t-il. "De même, interdire la capitale aux véhicules les plus anciens, qui représentent un pourcentage infime du parc automobile, serait également contraire à l'équité, les propriétaires de ces véhicules appartenant aux catégories sociales les plus défavorisées", poursuit l'élu de la 3e circonscription du Val-de-Marne. "Un plan antipollution ne peut être un plan anti-social, qui pénalise les plus modestes. Au contraire, l'écologie doit se conjuguer avec l'équité", conclut-il.

15/01/2011

PARIS SUR LA TUNISIE

tunis1.jpgA l’appel de plusieurs dizaines d’associations et du Parti communiste français, du Parti de Gauche, et des Verts plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés à Paris à la République pour soutenir le peuple Tunisien, la démocratie, le rétablissement des libertés.

Place de la République, la statue était occupé pendant par de nombreux jeunes manifestants qui ont scandé des slogans en faveur de la Tunisie.

La foule composé par de nombreuses personnes d’origine Tunisienne et par des militants associatifs et politiques était particulièrement animée, réclamant des élections libres en Tunisie, la liberté, la démocratie.

tunis5.jpgDe nombreux dirigeants d’associations de Tunisiens, des intellectuels étaient présents. De nombreux responsables politiques étaient venus apporter la solidarité au peuple Tunisien comme Marie George Buffet pour le Parti communiste français, accompagné de Bruno Piriou, conseiller général de Corbeil, Jean Luc Mélanchon pour le Parti de Gauche, Alain Besancenot pour le NPA, Eva Joly pour les Verts.

Des dirigeants du Parti socialiste comme Harlem Désir ont rejoint la manifestation alors que leur Parti n’avait pas appelé à s’y rendre.

tunisi1.jpgLes participants à cette manifestation très émus par les événements qui se déroulent en Tunisie restent très vigilants, ont rappelés par de nombreux témoignages les atrocités commises par l’ex Président Ben Ali et ont déploré l’attitude du gouvernement français et de l’Union Européenne jugé scandaleuse.

Tunisie libre, laique, démocratie, liberté, justice ont été des mots d'ordre rappelés en permanence démontrant une maturité et un niveau de conscience très élevé loin des caricatures données par de nombreux comentateurs.

De nombreux Tunisiens de l’Essonne étaient présents à Paris derrières leurs banderoles.

Vidéo, photos, article exclusifs E-Mosaïque

 
PARIS - TUNISIE
envoyé par E-Mosaique. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

19:22 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tunisie, manifestation, paris | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu