Avertir le modérateur

25/09/2017

PHILIPPE RIO LE MAIRE DE GRIGNY, MAIRE DE LA PAIX

Philippe Rio Pierre Laurent.jpg

Philippe Rio est maire communiste de Grigny et Président de l’Association Française des Communes Départements et Régions pour la Paix France et vice président du réseau Maires pour la Paix à l'échelle mondiale.

Présent à la manifestation pour la Paix à Paris le 23 septembre 2017 il a accordé à Radio Evry l'interview que vous pouvez écouter ici en podcast.

Pour lui la paix n’est possible que s’il existe des artisans qui œuvrent par et pour elle. Cette action conduite localement est aussi importante que celle que nous menons dans les instances internationales.

Ce combat pour une Culture de la Paix, qui est une culture du « vivre ensemble », nous le menons avec courage et détermination car il reste d’une impérieuse nécessité.

Les mots d’Albert Camus écrits après les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki résonnent avec toujours la même acuité : « Ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison ».

DES MARCHES POUR LE DESARMEMENT NUCLEAIRE

Deux jours avant les marches pour la Paix organisées dans 40 villes de France le 23 septembre, 50 pays ont signé un traité sur l'abolition de l'arme nucléaire. Un texte que ni Paris, ni les autres puissances nucléaires n'ont pour le moment signé, mais qui était un signe d'espoir chez les manifestants.

1700 milliards d'€ sont dépensés chaque année dans le monde pour les armes par les états qui ne trouvent pas dans le même moment 100 milliards pour financer les engagements de l'accord de Paris sur le climat.

Baruch Spinoza nous rappelle que « la paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance et de justice ».

15/01/2014

EVRY : 200 ELEVES MANIFESTENT CONTRE LA FERMETURE D'UNE PREPA PUBLIQUE INFIRMIERS

lyceeloges.jpg

Un vent de révolte devant le lycée du Parc des Loges, à Evry. Près de 200 élèves ont manifesté leur colère devant leur établissement. « On nous a annoncés, que la aux concours Ifsi (Instituts de formation en soins infirmiers) et sociaux allait fermer à la rentrée.

Cette prépa est publique. Il n’y en a très peu en Ile-de-. Nous n’avons pas les moyens de payer une prépa privée. Ça coûte entre 2 500 et 4 000 euros », expliquent des élèves en terminale ST2S (sciences et technologies de la et du social), affolés.

Le projet du rectorat a suscité un vif mécontentement dans l’établissement, où une pétition a déjà été signée par près de 600 élèves en quelques jours. Des parents d’élèves et des professeurs étaient présents, ce mercredi matin, pour soutenir le mouvement des adolescents.

Le rectorat veut mettre à la place de cette prépa post-bac un module « Préparation aux concours Ifsi et sociaux » pour les terminales ST2S. Une solution qui ne convient pas du tout aux élèves, bien décidés à durcir leur mouvement s’ils n’obtiennent pas le retrait du projet.

Article publié par LeParisien.fr

21/09/2011

NOUS VOULONS LA NEUVIEME CLASSE !

corot009.jpgAmbiance survoltée devant la Préfecture à Evry ce jour créée par les Parents et les enseignants de l’école Corot de Lisses qui souhaitaient être reçu par l’Inspecteur d’académie.

Depuis 10 jours cette école est occupée par les Parents à l’appel de la FCPE et des Indépendants qui demandent la création d’une neuvième classe justifiée par les classes surchargées et les décomptes officiels qui dépassent de plusieurs élèves les normes officielles permettant l’ouverture demandée.

école,lisses,manifestationLa même action est menée dans d’autres écoles du Département en particulier en Draveil confrontés aux mêmes situations. L’Inspecteur d’académie, représentant le ministre de l’éducation, et sur son ordre, refuse de répondre à ce jour à ces demandes légitimes.

école,lisses,manifestationDe nombreux élus dont le maire de Lisses, M. Lafon, le conseiller général, Francis Chouat, les conseillers régionaux Marianne Louis, Philippe Camo étaient présents, Diego Diaz, Maire adjoint.

Les élus communistes présents ont soulignés que depuis 5 ans plus de 60 000 postes d’enseignants ont supprimés dans l’éducation nationale et qu’aujourd’hui ils est important d’inverser cette politique en créant des dizaines de milliers d’emplois pour permettre une formation des maîtres et l’ouverture des classes nécessaires comme à Corot à Lisses.

école,lisses,manifestationIls ont fait remarquer que la Droite veut maintenir cette politique désastreuse, et que au sein de la gauche au PS, certains dirigeants comme Manuel Valls, député de la circonscription, qui dans un courrier a indiqué qu’il soutenait la lutte des Parents et des enseignants à Lisses ne veulent pas attendre parler de la moindre création de postes nouveaux dans l’enseignement.

école,lisses,manifestationCe débat est donc loin d’être clos, en attendant Parents, enseignants, élus de toutes sensibilités demandent l’ouverture de cette neuvième classe à Lisses.

Photos, vidéo, texte, exclusifs E-Mosaique


NOUS VOULONS LA NEUVIEME CLASSE ! par E-Mosaique

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu