Avertir le modérateur

18/01/2014

MUNICIPALES EVRY : PRESENTATION DE LA LISTE REUSSIR A EVRY AVEC FRANCIS CHOUAT

 

bexley5.jpg

bexley2.jpgevry,municipales,francis chouat,pcfC’est dans un gymnase comble avec près de 1000 personnes rassemblées que la liste Ensemble pour Réussir à Evry avec Francis Chouat a présenté ses candidats et son programme dont le seul parti pris est celui d’Evry.

Première des 5 listes à se présenter à Evry (2 autres listes à droite et 2 à l’extrême gauche essaient de se créer) elle est constituée d’Evryens socialistes, écologistes, républicains et communistes qui représente la diversité de la ville et de ses quartier.

Francis Chouat tête de liste a longuement présenté le programme élaboré après la consultation de nombreux Evryens (plus de 3000) et celle des forces politiques de gauche dont les communistes.

La solidarité, la sécurité, le logement, l’éducation, la jeunesse, l’emploi, la démocratie sont les axes principaux de ce programme.

La volonté de continuer l’investissement et le renforcement du service public pour répondre aux besoins des Evryens a été largement affirmée et repris dans le programme municipal proposé aux Evryens.

 

bexley1.jpg

 

Elise Yagmur au nom des candidats communistes est intervenue à l’occasion de cette présentation dont voici un condensé :

Ensemble, nous agissons au sein du Groupe des élus Communistes et Républicains pour continuer à faire avancer Evry et pour rester des points d’appuis utiles aux Evryennes et aux Evryens touchés par la crise et les politiques d’austérité.

Si nous sommes réunis ici ce soir tous les trois, c’est parce que nous avons fait le choix de l’union. Comme le dit un proverbe africain : Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

evry,municipales,francis chouat,pcfCe qui caractérise notre démarche, c'est en effet : La loyauté : Loyauté envers les engagements pris au service de la population. Nul ne comprendrait d'ailleurs qu'il en soit autrement.

La fidélité aux plus belles valeurs de la gauche que, malgré les vicissitudes de la vie politique nationale et les inévitables divergences qui en résultent, nous avons su défendre et faire vivre ensemble, dans la diversité de nos approches et de nos sensibilités.

evry,municipales,communistes,francis chouat,programmeLa lucidité exigeante et attentive, celle que l'on doit à ses partenaires, au nom de la confiance, des accords passés et des réalisations concrètes que nous avons su mener à leur terme.

Rejoignez-nous, donnez-vous les moyens de continuer à défendre votre pouvoir d’achat, votre emploi, le service public, la santé, la scolarité, l’amélioration de votre cadre de vie.

Dans l’esprit de ce qu’affirmait déjà Bertolt Brecht qui déclarait ceci : Si tu ne participes pas à la lutte pour le progrès social, tu participes à ta défaite sociale. Avec Francis CHOUAT, tous ensemble, unis et déterminés, faisons réussir le changement à Evry

13:06 Publié dans Actualités, Informations locales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : evry, municipales, francis chouat, pcf | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/01/2014

EVRY : 200 ELEVES MANIFESTENT CONTRE LA FERMETURE D'UNE PREPA PUBLIQUE INFIRMIERS

lyceeloges.jpg

Un vent de révolte devant le lycée du Parc des Loges, à Evry. Près de 200 élèves ont manifesté leur colère devant leur établissement. « On nous a annoncés, que la aux concours Ifsi (Instituts de formation en soins infirmiers) et sociaux allait fermer à la rentrée.

Cette prépa est publique. Il n’y en a très peu en Ile-de-. Nous n’avons pas les moyens de payer une prépa privée. Ça coûte entre 2 500 et 4 000 euros », expliquent des élèves en terminale ST2S (sciences et technologies de la et du social), affolés.

Le projet du rectorat a suscité un vif mécontentement dans l’établissement, où une pétition a déjà été signée par près de 600 élèves en quelques jours. Des parents d’élèves et des professeurs étaient présents, ce mercredi matin, pour soutenir le mouvement des adolescents.

Le rectorat veut mettre à la place de cette prépa post-bac un module « Préparation aux concours Ifsi et sociaux » pour les terminales ST2S. Une solution qui ne convient pas du tout aux élèves, bien décidés à durcir leur mouvement s’ils n’obtiennent pas le retrait du projet.

Article publié par LeParisien.fr

25/12/2013

Grand Paris Express: le paquet cadeau des nouveaux métros livré après 2020

sncf, ratp, transports publics, saint-denis, saint-ouen, aubervilliers, ile-de-france, creteil, la courneuve, grand paris express, politique des transports, montfermeil, chelles,

Le réseau actuel est à bout de souffle, celui du Grand Paris Express est en phase d'études, et les améliorations en cours ne comblent pas le déficit (voir notre diaporama).

«Je vous remercie d'avancer vers le fond afin que tout le monde puisse monter avant la fermeture des portes.» Le sympathique jeune homme en gilet orange fluo orné des logos RATP et Ligne 13 se veut convaincant, il affiche aussi un gentil sourire. Il est 9 heures, ce mercredi matin, dans les sous-sols de la gare Saint-Lazare. Journée ordinaire. La foule s'agglutine dans les couloirs et sur les quais du métro. Pour beaucoup, chaque minute compte. «Mon patron ne me fait pas de cadeau quand j'arrive en retard'», explique une dame qui joue des coudes pour se frayer un petit chemin dans la marée des manteaux et des doudounes sombres. Pour qui aime les contacts physiques, les relents de parfums douceâtres mêlés à l'après-rasage viril, sans pouvoir éviter les fragrances moins subtiles de la transpiration et du tabac froid, le métro parisien est idéal.

Mais tout cela resterait folklorique, toutes lignes confondues, du métro, des RER, voire des trains de banlieue en pays d'Île-de-France, si ces dites lignes offraient un service honnête. Las, les retards dus à une multitude d'incidents techniques, de pannes diverses et variées, sans oublier les malaises des voyageurs, qui, plus malmenés que des volailles en cage conduites au marché, tombent parfois dans les pommes entre deux stations, font partie du voyage quotidien. «Avancer vers le fond» est tout simplement souvent impossible, même en se marchant sur les pieds!

20 ans de retard

Depuis plusieurs années, les mesures décidées par le Stif, la RATP ou la SNCF, comme les plans du RER B+ (avec enfin des trains omnibus dans le Nord parisien), les nouvelles rames «Francilien» (qui ont permis de remiser les «petits gris» en Inox mis en service en 1965), les trams rutilants, ne suffisent plus. Même si les 7 milliards d'euros annoncés pour «l'amélioration du quotidien» ont été bienvenus. «Nous avons dix ou vingt ans de retard», pestent les associations d'usagers. Sur ce constat, pour dire les choses à grande vitesse, est né le projet des métros dits du Grand Paris Express. Avec des mises en service à l?horizon 2020-2030 pour l'essentiel, même si, en 2017, la Ligne 14 sera prolongée de Saint-Lazare à Mairie-de-Saint-Ouen, pour soulager la fameuse Ligne 13, ce qui reste encore à voir, s'interrogent des élus locaux, car Saint-Ouen comme sa voisine Saint-Denis sont loin d'avoir achevé le développement d'immeubles de bureaux, d'activités et de logements dans la proximité de ces lignes.

Réunions au nord de Paris

En tout cas, pour la Société du Grand Paris (SGP), demain a déjà commencé. Après un grand tour de réunions publiques dans le sud de la capitale, cette structure, dont la mission est de réaliser le nouveau réseau, a conduit, en novembre et jusqu'au 18 décembre, douze réunions au nord, entre Montfermeil et Aubervilliers, en passant par Saint-Denis, La Courneuve ou encore Chelles. «Ces réunions ont pour objectif de présenter les avancées du projet, d'informer les habitants, de leur permettre de s'exprimer, de répondre à leurs questions et de prendre en considération leurs observations», dit-on à la SGP.

En cette période de fêtes de fin d'année, cela fait un peu penser à certaines promesses: «Si tu es très sage, tu aura une jolie locomotive pour Noël.» Mais les adultes ne croient plus guère au vieux bonhomme à la barbe fleurie et, en plus, les métros du Grand Paris (voir notre infographie) existeront vraiment. Les tracés induiront des changements d'itinéraires conséquents, et il ne sera plus nécessaire, souvent, de transiter par Paris pour aller d'une banlieue à une autre. Entre La Courneuve et Clichy-Montfermeil, on ne mettra plus que 16 minutes, au lieu de 1h5 actuellement. De Clichy à Noisy-Champs, ce sera 6 minutes, au lieu de 64. Du Blanc-Mesnil à Créteil, 30 au lieu de 75. Il faut juste, d'ici là, «avancer vers le fond» encore pendant quelques années, tous les jours.

  • A lire aussi:

Le Grand Paris Express, un projet démocratique

Marc Thiberville « Une bonne nouvelle pour la région »

Gérald Rossi

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu