Avertir le modérateur

22/04/2011

Le local, un lieu de la lutte contre l’abstention et le Front national

amiable.jpgTribune de Marie Hélène AMIABLE, maire de Bagneux, députée des Hauts de Seine sur le site du "Le Monde" - 21 avril 2011 :

Les dernières élections cantonales ne sont pas une péripétie que l’on pourrait oublier en pensant déjà aux élections présidentielle et législatives de 2012. Elles constituent une sonnette d’alarme pour tous les élus locaux. Députée-maire d’une ville qui n’avait pas de canton renouvelable, je me sens malgré tout bousculée par le message envoyé par les électeurs. C’est de cela qu’il nous faut parler.

Et tout d’abord l’abstention. Les niveaux atteints sont sans précédent. Ils disent la fracture ressentie par les Français entre la classe politique et leur vie quotidienne. Pourtant, une telle abstention ne traduit pas un retrait de la vie civique. Les mobilisations sociales, le succès des livres de Stéphane Hessel (Indignez-vous !) ou encore celui des sociologues Pinçon-Charlot (le président des riches) témoignent de l’implication de nos concitoyens. Bagneux, ville très populaire des Hauts-de-Seine, département le plus riche de France, n’est pas à l’écart de ces mouvements de fond aux effets contradictoires. Ses habitants vivent une vie difficile, ressentie comme injuste et que beaucoup ne supportent ni ne comprennent. Mais ils doutent des capacités de nos institutions, de leurs élus à surmonter cette situation.

Face à cela, en cette période de mi-mandat municipal, il serait tentant de dresser la liste de nos actions en faveur de nos administrés. Ce serait justifié… et insuffisant. Car les discours en surplomb ne passent plus. Les citoyens veulent juger, élaborer, estimer par eux-mêmes. Nous devons répondre et légitimer cette attente car ces approches non expertes sont essentielles pour changer la vie et la ville.

Il ne faudrait pas davantage lire ces marques de défiance comme l’épuisement du rôle politique des institutions locales. C’est souvent par cet échelon que les catégories populaires, les jeunes, les migrants accèdent à une citoyenneté active. Mais pour que ce terreau de l’engagement civique continue d’être fertile, l’effort de renouvellement doit être radical. Le pire serait de "dépolitiser", de "techniciser" les enjeux locaux. Ils doivent être rendus accessibles à tous, discutables par tous, chacun selon ses disponibilités, ses centres d’intérêts, son expérience.

cq101207.jpgQuand l’enjeu est la production d’une nouvelle culture démocratique, participative, quand il s’agit de réinventer la citoyenneté, il n’y a pas de chemin rapide. Il n’y aura pas de solutions qui contournent un rapport proche, quotidien, direct entre élus et habitants. Il faut prendre du temps et faire des expérimentations. Oser, par exemple, sortir des codes usés de la parole publique. A Bagneux, nous nous engageons sur des chemins de traverses dans nos façons de faire et de dire. Nous lançons un festival citoyen, Hop !, qui, avec sa quinzaine de rendez-vous, veut être un laboratoire pour réinventer l’institution communale, moderniser son service public, relancer l’envie de politique, élargir le cercle des participants.

La montée du Front national est l’autre leçon que je retiens de ce scrutin. Par calcul et par porosité, la droite gouvernementale a ouvert un boulevard au Front national. Pour contrer l’idéologie qui fabrique des boucs émissaires, les discours ne suffiront pas. La crainte du déclassement et de la relégation hante les catégories populaires et les petites classes moyennes. En région parisienne cette inquiétude se cristallise notamment dans les transformations en cours avec le Grand Paris. Tous aspirent à vivre dans la métropole moderne… et beaucoup craignent d’en être exclus. Le défi est immense : contre la tendance à l’appauvrissement des villes pauvres, nous portons le projet d’une ville attractive accueillante aux nouvelles catégories sociales, sans chasser ceux qui vivent ici. Contre la culture du ressentiment et de la peur nous faisons le pari de l’ouverture. Je ne sous-estime pas la difficulté de tels choix. Mais nous ne pouvons manquer ce rendez-vous. Ce serait explosif.

cq051206.jpgContre le Front national, il est vital de montrer, par l’expérience vécue, que nos concitoyens ont tout à gagner à mieux se connaître, à s’enrichir des diversités culturelles, à vivre ensemble et non côte à côte, à inclure et non à exclure. Ils ont à redécouvrir que c’est en résistant qu’on reste debout. Nous devons aller plus loin et faire la démonstration que les jeunes ont du talent, que l’histoire coloniale se dépasse en la connaissant... Nous devons donner un sens explicite à nos actions quotidiennes comme par exemple ces aménagements urbains qui sont autant de lieux pour la rencontre, qui sont autant de traduction concrète de notre projet politique.

La progression de la gauche lors de ce scrutin traduit, malgré les doutes, la persistance de l’aspiration au changement. Comme députée communiste, je pense que cela met la gauche, toute la gauche, devant la responsabilité de porter un projet véritablement alternatif. Cela passe par une bonne dose d’inventivité, de créativité, de bas en haut. Les élus locaux ont leur part à prendre dans ce chantier. 

14:22 Publié dans Expressions libres | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fn, hélène amiable, pcf, bagneux | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/03/2011

ESSONNE : LA GAUCHE CONFORTE SA MAJORITE

essofr.gifLe conseil général de l’Essonne restera majoritairement à Gauche pour au moins trois ans, date où la réforme territoriale rentrera en vigueur avec la disparition programmée des assemblées départementales.

Jérôme Guedj devrait présider après sa victoire sur le canton de Massy Est avec 54,44 % des suffrages exprimés le conseil général. Il succèdera au Président du conseil général actuel, Michel Berson qui laisse ainsi sa place.

Avec la victoire au détriment du sortant Parti de Gauche au premier tour, et de l’UMP (56,59 %) au deuxième tour un élu Vert va siéger grâce à un accord d’alliance avec le PS au sein de l’assemblée départementale, il s’agit de Guy Bonneau.

piriou2.jpgLes trois conseillers généraux communistes sont largement réélus à Morsang pour Marjaulaine Rauze (68,58 %), Corbeil pour Bruno Piriou (54,59 %), (ici en photo), Grigny pour Claude Vasquez avec 100 %, candidat unique.

Le PS reprend un siège à la droite à Montlhey avec Jérôme Cauet (53,01 %), et au Parti de Gauche à Vigneux avec Didier Hoeltgen (61,37 %).

Sans surprise, le PS conserve ses sièges à Evry sud avec Francis Chouat (69,31 %), Arpajon avec Pascal Fournier (67,08 %), Etrechy avec la Sénatrice Claire-Lise Campion (63,9 %), Orsay avec David Ros (63,57 %), Chilly Mazarin avec Gérard Funès (64,16 %), Epinay sous Sénart avec Romain Colas (73,66 %), Athis Mons avec Patrice Sac (63,59 %), Juvisy avec Etienne Chaufour (63,66 %), Ste Geneviève des Bois avec Frédéric Petitta (71,85 %).

La Droite conserve la plupart de ses sièges concentrés essentiellement dans les zones rurales du Sud de l’Essonne.

Sont élus ou réélus : Fernand de Ruidiaz à Draveil (69,64 %), Michel Bournat à Gif sur Yvette (54,85 %), Dominique Echaroux à Dourdan (52,63 %), JJ Boussingault à Milly la Forêt (58,27 %), Guy Crosnier à Méréville (67,57 %).

La  nouvelle assemblée départementale du  conseil général est composé de 21 élus socialistes, 4 Front de Gauche (3 PCF, 1 PG), 1 Vert, 16 Droite.

ILE DE France

idf1.jpgLe département du Val d’Oise passe à droite, celui de la Seine et Marne reste à gauche. Les Yvelines, les Hauts de Seine seront présidés par des conseillers généraux UMP.

Dans le Val de Marne la tentative commune du PS et des Verts d’éliminer le Font de Gauche à la Présidence tourne au fiasco. Les candidats d’Europe Ecologie-Verts qui en se maintenant contre les communistes pensaient obtenir l’apport en voix de la droite et de l’extrême droit sont partout battus.

Dans la Seine St Denis, il en est de même, où le PS et les Verts perdent en prime un siège à Montreuil en refusant dans le département un accord de désistement.

11:06 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : département, essonne, conseiller général, résultats, pcf, ps, ump, pg, verts | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/12/2010

90 ANS DU PARTI COMMUNISTE ET PARIE SUR L'AVENIR

"Les grands mouvements politiques et sociaux de ces dernières années, comme par exemple le mouvement contre la réforme gouvernementale des retraites, portent en eux à la fois des remises en cause de plus en plus affirmées du pouvoir des marchés financiers ainsi que des exigences et des pratiques de rassemblement et d'élaboration commune nouvelles", a déclaré le secrétaire national, Pierre Laurent, dans un discours prononcé à l'occasion de cet anniversaire au siège du PCF, Place du Colonel Fabien à Paris.

"Nous croyons aux rassemblements populaires, à la co-construction de fronts de luttes et de riposte, à la co-élaboration de projets politiques de changement", a-t-il poursuivi devant notamment plusieurs personnalités de son parti comme Marie-George Buffet, mais aussi M. Mélenchon, Jean-Vincent Placé, un des dirigeants des Verts, et le conseiller politique de Martine Aubry, François Lamy (PS) député et Miare de Palaiseau.

"Le PCF ne se diluera pas, pas plus qu'il n'entend être le chef", a-t-il assuré.

 "Le Front de gauche, en tant qu'espace de rassemblement coopératif, les premières expériences des forums pour un programme populaire et partagé, ouvrent la voie à de tels changements de la politique", a déclaré également Pierre Laurent.

Article d'après journaux, photo E-Mosaïque

Le PCF a 90 ans: les militants y croient toujours - Centrefrance
Confronté à une lente érosion depuis des décennies, le PCF veut croire à un "renouveau", en misant notamment sur le Front de gauche. Rencontre avec des militants, jeunes et moins jeunes. Durée:01:24

12:30 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avenir, pcf, anniversaire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu