Avertir le modérateur

11/12/2009

Les archives de l'Essonne en ligne

archivesessonne.jpgvml.gifes archives départementales de l'Essonne annoncent leur mise en ligne pour le samedi 12 décembre. Et le menu a de quoi réjouir les généalogistes, car dans ce département, on ne mégote pas.

Il s'agit de tous les registres paroissiaux et de l'état civil de toutes les communes depuis l'an 1519 jusqu'à 1905 ! Et à ceux qui se posent la question -hélas devenue légitime- du prix, on répond qu'ici c'est gratuit ! Le site sera accessible à l'adresse du Conseil général de l'Essonne.

 

Les actes déjà consultables sur écran en salle de lecture ont été numérisés à partir des microfilms. Sans ternir l'événement, avouons que ceux-ci sont d'une qualité moyenne, notamment ceux concernant les actes d'avant 1862, mais ils restent lisibles. Les microfilms les plus récents, c'est à dire ceux des registres de 1862 à 1882 sont d'un bien meilleur niveau, sans parler des actes de 1882 à 1905 qui ont été scannés directement en haute définition.

 

L'interface de consultation ne surprendra personne, c'est celle de la société qui a remporté l'appel d'offre, Archimaine, bien connue des généalogistes. Fluidité et simplicité sont au rendez vous, et sans surprise, le prestataire saura répondre à l'afflux des demandes les premiers jours de l'ouverture du site. 

 

Plaisir des généalogistes, l'état civil ne sera pas tout seul sur le site, loin de là. Le jour du lancement, vous pourrez aussi consulter les 2.000 plans du cadastre, les recensements de population de 1817 à 1931, ainsi que -cerise sur le gâteau-, les monographies communales.

 

 Il s'agit d'une spécialité francilienne, ou pour être précis de l'ancien département de Seine-et-Oise qui regroupait jusqu'en 1964 tous les départements de l'actuelle Ile-de-France. L'inspecteur de l'Éducation de la fin du XIXe siècle avait eu la bonne idée de demander aux instituteurs de rédiger ces opuscules sur chaque commune, en prévision de l'Exposition Universelle de 1900.

 

Ces témoignages sont évidemment très précieux pour les généalogistes.

Pour terminer, parlons d'avenir, puisque le site a vocation à s'enrichir très vite. On parle déjà pour 2010 de la presse ancienne, comme L'Abeille d'Étampes ou L'Abeille de Corbeil, dont les collections de 1880 à 1944 sont déjà numérisées.

 

evrygare.jpgSimultanément ou presque, les cartes et plans, terriers, cartes de généralités et plans d'intendance (dont beaucoup sont à l'échelle précise du 1/2000e) devraient également rejoindre le site. Dans un avenir plus lointain, il y aura aussi les fonds figurés, cartes postales et estampes, ils sont déjà numérisés, mais pas encore indexés. Encore plus intéressante, l'arrivée des matrices cadastrales est évoquée, mais cet énorme morceau n'est pas encore numérisé.

 

 L'Essonne serait alors le premier département à mettre en ligne ces fameuses matrices qui présentent un intérêt bien plus fort pour les généalogistes que les seuls plans cadastraux publiés sans le nom des propriétaires...

 

 

Publié par Geneinfos 

09:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essonne, archives | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/12/2009

ESSONNE : L’ETAT DOIT PLUS DE 200 MILLIONS AU DEPARTEMENT

DEP-91.gifvmi.gifnitiative originale des élus communistes de la ville d’Evry qui demandent au Conseil général de mettre en place un panneau lumineux dans cette ville Préfecture, auprès des bâtiments du conseil général et de la préfecture,  qui égrènerait aujourd’hui les sommes dues par l’Etat au département de l’Essonne.

 

Cette dette correspond au montant des transferts de charge non compensés.

 

Le calcul de l’estimation de cette dette est simple. Le département de la Seine Maritime a demandé à ses services de calculer cette somme qui est aujourd’hui précisément de 238 195 040 00 €, et qui  progresse chaque minute de 139 €, et mis en place également ce panneau qui affiche cette somme qui évolue régulièrement.

 

Les département de l’Essonne et de la Seine-Maritime ont les mêmes particularités : une population de plus de 1,2 millions d’habitants chacune qui a augmenté sensiblement depuis le dernier recensement (plus de 60 000 habitants), un nombre de collèges à la charge du département de 100 pour l’Essonne, 84 pour la Seine Maritime, une population où les personnes d’un très grand âge sont plus nombreuses, un budget de plus ‘un milliard d’€ pour chaque collectivité.

 

La dette due par l’Etat à l’Essonne peut donc être estimée à plus de 200 millions (soit par exemple l’équivalent  de deux fois le budget annuel de la ville d’Evry) que les services du Conseil général pourront dans doute préciser, et cette dette augmente d’au moins 100 € par minute, 144 000 € par jour, 4 millions 320 000 € par mois.

 

sarkotron0001.jpgLa réforme des institutions, justifiée par le Gouvernement « parce que les collectivités coûteraient trop cher et sont responsables des déficits et de la dette »  prévoit la quasi disparition  des départements, et la suppression de la Taxe Professionnelle qui vont va selon les élus communistes aggraver encore plus les situations financières des collectivités, entraîner la suppression de centaines de milliers d’emplois, baisser, voire supprimer des subventions, des activités sociales et diminuer l’investissement public qui aujourd’hui est assuré à 73 % par les collectivités locales et enfin « briser » la démocratie en supprimant les élus de proximité.

 

Ce sont les raisons pour lesquelles les élus communistes s’opposent à cette réforme et demande l’organisation d’un référendum pour que les français puissent s’exprimer devant un enjeu aussi considérable.

 

DES TRANSFERTS TRES FLUCTUANTS

Dans son rapport (lire notamment page 12 du PDF) sur la décentralisation d’octobre 2009, la Cour des comptes le souligne très clairement. Le rapport souligne que “les modes de compensation par l’Etat des transferts ont été très fluctuants et le plus souvent jugés insuffisants”. La Cour constate que l’acte II de la décentralisation de 2003, inscrit dans la Constitution, instaurait “l’autonomie financière et la maîtrise par les collectivités d’une partie déterminante de leurs ressources”.

Le problème est que la compensation avait été prévue sur la base de 2003, et n’a quasiment pas augmenté depuis. Or, la situation des collectivités a évoluée : la population augmente, ou diminue, et surtout, elle est plus âgée. Les prestations sociales qui vont avec sont donc plus lourdes à assumer, surtout pour les départements.

17:41 Publié dans Collectvités locales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essonne, etat, budget, dette | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/11/2009

POLEMIQUE ET REALITE DU TELETHON

telethonphoto.jpgLe Téléthon va se dérouler les 4 et 5 décembre dans toute la France. Des milliers de manifestations vont sont prévus dans toutes les villes. Lisses, cette année a été nommé « village du Téléthon » dans l’Essonne.

La polémique pourtant est là après une déclaration de Pierre Bergé. Réalité ou délire ? Quelle est la place d’Evry et de l’Essonne  dans cette manifestation où l’AMF a son siège ?  A vous de juger…

LA POLEMIQUE

berge.jpg"Soyons clair, je n'accuse personne de détourner de l'argent, mais j'accuse que 100 millions pour le Téléthon ne sert à rien", a déclaré Pierre Bergé sur France Info, révélant au passage qu'il était lui-même myopathe. "Les organisateurs du Téléthon ont trop d'argent, ils achètent des immeubles".

"Moi je parle pour le sida, mais il n'y a pas que le sida. Le Téléthon parasite la générosité des Français d'une manière populiste, en montrant des enfants myopathes, en exhibant le malheur des enfants. Je trouve ça absolument inadmissible", a encore déclaré l'homme d'affaires.

telethon2006.jpgLa présidente de l'Association française contre les myopathies (AFM), organisatrice du Téléthon, Laurence Tiennot-Herment, a démenti tout placement financier dans l'immobilier. "L'AFM ne fait évidemment aucun placement financier dans l'immobilier. C'est clair, net et précis", a-t-elle affirmé sur France Inter. "Par contre, nous engageons des moyens financiers parfois dans de la construction et dans du bâtiment", a-t-elle précisé, ajoutant que c'était "forcément toujours en lien avec nos missions sociales, guérir et aider".

Elle a cité comme exemple la construction de trois appartements près d'Angers qui sont des "lieux de répit pour les familles", ou la construction d'un bâtiment dédié à la fabrication de médicaments de thérapie génique pour les maladies rares. Le 23e Téléthon aura lieu les 4 et 5 décembre sur France 2 et France 3. La collecte précédente, en décembre 2008, a rapporté 104,911 millions d'euros.

Publié sur le site de France Info

Pour rappel. La collecte précédente du Téléthon a rapporté 104,9 millions d'euros, tandis que le Sidaction présidé par Pierre Bergé a enregistré 4,96 millions d'euros de promesses de dons, soit 20 fois moins.

LA REACTION DU MAIRE D'EVRY, MANUEL VALLS

valls.JPGJe condamne les propos irresponsables de l'homme d'affaires Pierre Bergé qui s'en est pris vivement, samedi, au Téléthon qui selon lui "parasite la générosité des Français d'une manière populiste".

 

Ces propos sont d’autant plus choquants qu’ils sont injustifiés et créent une concurrence ignoble entre les grandes causes. Outre le fait qu’ils dressent les malades (et leur souffrance !) les uns contre les autres, ils entachent les efforts des donateurs, des chercheurs et de tous les bénévoles à quelques semaines de la prochaine campagne de dons.

   

Ces déclarations sont une faute morale dans la mesure où elles émanent d’un responsable d’une grande association caritative qui devrait chercher à unir toutes les causes plutôt qu’à les dresser les unes contre les autres en en disqualifiant certaines selon son humeur.

   

Je demande à Monsieur Bergé de revenir sur ces propos qui portent un coup dur au 23e Téléthon qui aura lieu les 4 et 5 décembre prochains. Par ailleurs, je l’invite à venir à Evry pour visiter l’AFM, Genopole et le Généthon qui contribuent, chaque jour, à faire avancer la recherche et à redonner de l’espoir aux familles des malades.

   

Cette fin d’année est marquée par deux avancées considérables. L’une, en matière de thérapie génique, dans le traitement de l’adrénoleucodystrophie (maladie rare du cerveau), et l’autre en matière de thérapie cellulaire, par la reconstitution d’épiderme à partir de cellules souches embryonnaires. Rien ne peut mieux témoigner de l'utilité du Téléthon.

   

Je renouvelle son soutien à l’AFM, à toutes les familles concernées par la maladie, aux bénévoles, et appelle les Français à apporter un démenti cinglant à ces déclarations par le renouvellement, cette année encore, de leurs dons signe de leur solidarité.

 

LE TELETHON

telethon.jpgEn France, le Téléthon (contraction des mots télévision et marathon), est un programme de télévision destiné à recueillir des fonds principalement destinés à la guérison des maladies rares et neuromusculaires.

Opération unique de collecte de fonds et de sensibilisation du grand public combinant une émission télévisée de 30 heures et des dizaines de milliers d'animations dans toute la France, le Téléthon est aujourd'hui le moyen de collecte quasi-exclusif de l'Association Française contre les Myopathies (AFM). C’est également un vecteur d’information et de pédagogie essentiel pour l’AFM.

Un combat pour vaincre les maladies neuromusculaires…

L'AFM a pour mission de vaincre les maladies neuromusculaires, 200 maladies différentes, toutes rares et pour la plupart d'origine génétique.  Ces maladies touchent les enfants comme les adultes et se traduisent par une perte de force musculaire qui a des conséquences dramatiques sur certaines fonctions vitales (bouger, respirer, avaler…). Il n'existe aujourd'hui aucun traitement permettant de guérir ces maladies qui tuent muscle après muscle.

Une approche qui bénéficie aux maladies génétiques et aux maladies rares…

Pour parvenir plus vite à son objectif, l'AFM a choisi de mener une stratégie d'intérêt général qui bénéficie aux maladies génétiques et aux maladies rares dans leur ensemble. Grâce au Téléthon, un véritable bond en avant a été fait, ces dernières années, dans la compréhension de nombreuses maladies génétiques et dans la reconnaissance en France et en Europe des 6000 maladies rares qui concernent 3 millions de personnes en France et 25 millions

Et même aux maladies plus fréquentes

Le combat de l'AFM pour la mise au point de thérapies innovantes a également des retombées pour le traitement de maladies plus fréquentes comme l'infarctus du myocarde ou certains cancers. A travers l'exploration des voies thérapeutiques émergentes (gène-médicament, chirurgie du gène, cellules souches), c'est la médecine de demain qui naît aujourd'hui

Article publié par Futura Santé

LE TELETHON A EVRY

afm.JPGDepuis 1987, l'année du premier Téléthon et de la création de l'AFM (Association Française contre la Myopathies) l'agglomération d'Evry vit une vraie histoire avec la génétique. Aujourd'hui 25 millions d'Européens sont atteints par 5 000 maladies génétiques. La connaissance du génomone humain est déterminante pour agir contre ces maladies. C'est un des objectif du Génopole d'Evry.

 

GENOPLE :Accélérer la guérison

 

Fortement soutenu par les collectivités locales, ce projet ambitieux consiste à développer à Evry, dans l'Essonne une zone d'activités dédiée à la génétique et ses applications médicales en rassemblant partenaires publics et privés. Il réunit actuellement dans un groupement d'intérêt public :



-Un campus de recherche de référence constitué de :
* Génoscope (Centre National de Séquençage), instrument d'analyse systématique des génomes mis à disposition des chercheurs en Sciences de la Vie.
* Généthon, laboratoire dont le rôle est de favoriser le transfert des connaissances vers les applications cliniques.
* Génoplante, association de plusieurs partenaires dont Rhône Poulenc, l'INRA, le CIRAD, le CNRS, Bioplante, IRD, Biogema...
* le Centre National de Génotypage, dédié à la recherche et au séquençage de gènes...
* Laboratoires du CEA, de l'INSERM, du CNRS, de GIS Infobiogen de l'INRA et des universités d'Evry et de Paris VII.

Un pôle d'enseignement universitaire nouveau :
L'Université d'Evry Val d'Essonne renforce ses enseignements dans le domaine des Sciences de la Vie, avec la création en 1998 de nouveaux diplômes en biologie et génétique. Depuis 1999 sont développées d'autres disciplines, comme l'informatique, la chimie, les mathématiques et la robotique. En 2001 5 % des 10000 étudiants suivent une formation en biologie

Un parc d'entreprises :
GENOPOLE fédère autour des grands centres de recherche des entreprises de renommée internationale...La pépinière CCIE-GENOPOLE Industries, à peine terminée est déjà remplie.

L'association Génopole, créée en 1998 grâce au concours d'acteurs publics et privés afin de favoriser la recherche, l'enseignement et l'industrie liés à la génomique sur le site de Evry a créé des milliers d' emplois et a formé des centaines de jeunes (renseignement : 01 60 87 83 00, site web : GENOPOLE).

Publié par E-Mosaïque

19:21 Publié dans Contre enquête | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : téléthon, evry, essonne, polémique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu