Avertir le modérateur

23/03/2010

MANIFESTATIONS INTERPROFESSIONNELLES IMPOSANTES

manif23.jpgDes millions de personnes ont fait grève et manifesté mardi en France dans le cadre d'une journée d'action pour l'emploi, les salaires et les retraites.

Environ 160 manifestations et rassemblements étaient annoncés dans tout le pays à l'appel des syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires (Sud) et Unsa.

 

Le défilé parisien a relié dans l'après-midi la place de la République à celle de la Nation.

A Nice, 8.000 personnes  ont défilé, à Nantes, 10.000 personnes .

 

manif231.jpgFONCTION PUBLIQUE EN GRÈVE

La Fédération syndicale unitaire (FSU) a elle aussi appelé les personnels de la fonction publique à être "massivement en grève" et à manifester, tant pour le pouvoir d'achat que pour le "dossier essentiel des retraites".

Pour Bernard Thibault de la CGT, les raisons de manifester ne manquent pas.

"Il y a un regain de combativité des salariés pour faire admettre aux employeurs qu'il y a un problème de partage des richesses dans ce pays", a-t-il estimé sur Europe 1.

La réforme des retraites, qui débouchera sur des décisions à la rentrée selon le président Nicolas Sarkozy, va être "très compliquée", prévoit Bernard Thibault.

"C'est la raison pour laquelle j'espère qu'il y aura aujourd'hui un grand nombre de manifestants pour commencer à peser sur ce rendez-vous", a-t-il dit.

 

manif2391.jpgFORTE MOBILISATION DANS L’ESSONNE

La CGT 91 a dénombre 226 arrêts de travail dans le Privé et le Public en Essonne et plus de 51OOO grévistes Essonniens.

Plus de 3000 manifestants Essonniens étaient dans le cortège CGT 91.

D’ores et déjà la CGT prévoit des suites à cette journée sont en préparation.

Elle a décidé d’organiser plusieurs dizaines de DEBATS – MEETING SYNDICAUX dans les entreprises et les localités en Essonne. Et n’écarte pas la possibilité dans les prochaines semaines de tenir une journée départementale syndicale unitaire avec grève et manifestation est dans les « clous » en Essonne.

 

La FSU a constaté la fermeture de nombreuses écoles et une participation très importantes des enseignants dans cette action qui ne restera pas sans lendemain.

 

Texte, agences de presse, E-Mosaïque, photos, vidéo,  correspondant particulier CP.


MANIFESTATION A PARIS LE 23 MARS
envoyé par E-Mosaique. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

16:23 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : manifestation, cgt, fsu, unsa, essonne | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/02/2010

REGIONALES ILE DE FRANCE : 12 LISTES POUR 209 SIEGES

regionale1.JPGLes électeurs Franciliens auront le choix entre 12 listes le 14 mars pour élire 209 conseillers régionaux.

Parmi ces listes les plus sérieuses sont celles menées par Valérie Pécresse pour l’UMP, Europe Ecologie avec Cécile Duflot, la Front de Gauche mené par Pierre Laurent, celle du PS avec le Président sortant Jean Paul Huchon, le Front National, le NPA et le MODEM.

Les 209 élus seront répartis dans les 8 départements de l’Ile de France. Pour l’Essonne ce sont des listes avec 23 candidats qui sont présentées aux suffrages des électeurs.

Les principales sont celles du PS avec Julien Dray tête de liste, l’UMP avec la ministre Nathalie Kosciusko-Moricet, les Verts avec Jean-Vincent Placé, et enfin celle du Front de Gauche mené par François Delapierre.

Le mandat des élus est fixé à 4 ans, c'est-à-dire 2014 date où la nouvelle réforme territoriale devrait être mise en place avec la disparition de fait des conseils généraux à l’échelle des départements.

Les listes qui le 14 mars auront obtenu plus de 10 % des suffrages exprimés pourront se maintenir, celles qui obtiendront entre 5 et 10 % des voix pourront fusionner avec les premières, et celles dont le pourcentage est de moins de 5 % disparaîtront.

Ce mode d’élection, ajouté à la méconnaissance du rôle tenu par les conseillers régionaux expliquent les prévisions d’abstentions records que les sondages prévoient.

conseilregional.jpgLe conseil régional pourtant gère un budget considérable de 4,6 milliards d’€, soit 5 fois celui du département de l’Essonne emploie 10 000 agents et intervient dans les domaines essentiels que sont le transport, les lycées, la formation professionnelle, l'activité économique, le tourisme,  le logement, le soutien associatif.

Pourtant tout indique que ce ne sont pas sur ses sujets que les Franciliens voteront, mais sur la politique menée par M. Sarkozy et son gouvernement. L’intervention personnelle du Président de la République pour soutenir les candidats UMP, contraire aux traditions de la 5 ème République, les têtes de listes de la Droite menée par des ministres UMP en exercice confirment cette appréciation.

laurent91.jpgA Gauche, l’enjeu est celui du contenu de l’alternance souhaité qui est en jeu, entre un Parti socialiste qui à l’image des autres Partis socialistes d’Europe comme en Espagne, au Portugal, en Grande Bretagne, en Grèce, en Allemagne balance fortement vers son aile droite comme en témoigne ces propositions sur les retraites, et ses positions très ambiguës sur des sujets comme la santé, l’éducation nationale, la fiscalité, l’Europe sociale, et sa tiédeur sur la réforme des collectivités avec une partie de ses élus qui sont heureux dans les conversations privées de la disparition des départements dont celui de l’Essonne,  comme le sont les Verts, et un Front de Gauche novateur regroupant plusieurs  Partis et Associations comme le PCF, le PG, la GU fortement ancré à Gauche et partisan d’une réforme profonde le la société, et une répartition plus juste des richesses, et également engagé pour maintenir les échelons administratifs et politiques que sont les communes et les départements plébiscités par les Français dans toutes les enquêtes d’opinions.

20:29 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil régional, ile de france, essonne, pcf, pg, ump, ps, verts | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/01/2010

REFORMES : FONCTION PUBLIQUE ET USAGERS INQUIETS

manif210110b.jpgDes centaines de milliers de fonctionnaires français ont fait grève et manifesté jeudi contre les réductions de postes et les restrictions budgétaires prévues par le gouvernement.

Entre 25% et 30% selon la CGT des 5 millions de fonctionnaires, ont répondu à l'appel de trois syndicats sur huit - la CGT, la FSU et Solidaires -, la CFDT et l'Unsa se joignant à eux dans l'enseignement et l'équipement. Les réformes engagées avec la Révision générale des politiques publiques (RGPP) qui prévoit le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite sont mises en cause.

manif91.jpgRéformes de l'enseignement, conditions de travail et défense du service public étaient également en tête des slogans"C'est une mobilisation qui n'est sans doute pas à la hauteur de ce qu'il faudrait mais qui est en hausse. Nous sommes dans une dynamique positive", a estimé sur France Info Gérard Aschieri, secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU), premier syndicat de la fonction publique d'Etat.

La FSU appelle à une manifestation nationale pour l'éducation le samedi 30 janvier.

Pour Jean-Marc Canon, secrétaire général de la CGT Fonction publique, "on est dans une mobilisation extrêmement intéressante" compte tenu de la période de l'année et du fait que le mouvement n'était pas unitaire "Il y a eu un véritable retentissement dans les personnels de la Fonction publique et chez les citoyens qui, pour une large part, partagent nos préoccupations ", a-t-il dit à Reuters, réclamant l'ouverture de "négociations sans tabou ni a priori.

Cette grève "est une étape" et "d'autres rendez-vous seront nécessaires", souligne dans un communiqué l'Unsa Education. Une centaine de manifestations ont eu lieu dans le pays, rassemblant selon la CGT entre 120.000 et 130.000 personnes.

A Paris, le défilé a réuni 6.600 personnes selon la police, 15.000 selon la CGT, entre République et Richelieu-Drouot. L’Essonne était représenté par plusieurs centaines de salariés en particulier de la fonction publique territoriale, et par de nombreux enseignants.

 Mardi un rassemblement devant le Sénat avait déjà permis à une délégation de Grigny de témoigner des conséquences de la réforme territoriale pour les salariés et les habitants (voir notre vidéo. Article : d’après AFP et E-Mosaïque, vidéo et photos exclusifs E-Mosaïque

19:23 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essonne, fonction public, grève, manifestation, grigny | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu