Avertir le modérateur

09/01/2011

CANTONALES : LE FRONT DE GAUCHE PRESENTE SES CANDIDATS

longpontph14.jpg

C’est devant plusieurs centaines de militants dont de nombreux élus et les sénateurs Bernard Véra, Marie Agnès-Labarre, et que Philippe Camo secrétaire départemental du PCF a présenté au nom de son parti, du Parti de Gauche, de la Gauche unitaire les candidats du Front de Gauche aux élections cantonales du 20 et 27 mars de l’Essonnne, parmi eux , 5 sont sortants (Bruno Piriou pour Corbeil, Marjaulaine Rauze pour Morsang, Claude Vasquez pour Grigny, Oprandi Marie-Pierre pour Massy Ouest, Finel Patrice pour Vigneux.

Delphine Antonetti, Maire de Longpont sur Orge, du Parti de Gauche, et elle-même candidate sur le canton de Montlhery, avait accueilli les participant rappelant que c’est la gauche rassemblée qui avait réussi à conquérir cette ville 3 ans auparavant et en présentant sa ville joyau historique, pleine de dynamisme, et porteuse de solidarité.

L’AVENIR EST A NOUS, ENSEMBLE POUR UNE ESSONNE A GAUCHE

C’est sous ce titre que le programme des candidats a été présenté avec quatre chapitres.

1 - Grandir, apprendre, bouger, découvrir, s’ouvrir au monde…l’Essonne des services publics.

2 - Construire…l’Essonne de l’égalité et du partage des richesses.

3 - Préserver notre avenir…l’Essonne écologique pour de bon.

4 - Participer…l’Essonne de la révolution démocratique.

Pendant 3 mois les candidats du Front de Gauche vont ainsi présenter ce programme en y ajoutant les propositions locales et en prenant en compte celles des nombreux électeurs rencontrés.

Le Front de Gauche espère garder tous ces sièges et en conquérir plusieurs afin d’orienter le département plus à gauche face à une droite de plus en plus anti-sociale et des socialistes et des Verts tentés par les sirènes des idées libérales à l’image de ce que propose le Maire d’Evry sur les retraites, ou les 35h.


FRONT DE GAUCHE : LES CANDIDATS DANS L'ESSONNE
envoyé par E-Mosaique. - L'info video en direct.

19:46 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cantonale, front de gauche, essonne, longpont | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/10/2010

JUVISY 91 FOOT FEMININ : AVEC PANACHE !

footjuvisy.jpgLE MATCH

C’est avec panache que les joueuses de Juvisy se sont imposées en 16 ème de finale de la coupe d‘Europe de foot.

Après la victoire à l’extérieur par 3 à 0 opposées aux Islandaises de Breidablik, les Essoniennes n'ont pas fait de détail en s'imposant très largement (6-0) et se qualifient brillamment pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Les buteuses de la soirée se nomment Coquet (33e), Tonazzi (56e), Machart (59e, 73e, 89e) et Thiney (61e).

footjuvisy3.jpgSérieuses malgré leur domination et l'absence de suspense, les Essoniennes ont su séduire les 1224 spectateurs venus au stade d'Evry-Bondouble. Trois buts de Julie Machart (un somptueux lob de 35 mètres et deux belles frappes sous la barre), une frappe du gauche de Gaëtane Thiney, une tête sur corner d'Amélie Coquet et enfin une petite déviation de Laetitia Tonazzi ont concrétisé la supériorité des Françaises.

« Nous avons été bien présentes face à une équipe très athlétique comme nous n'en rencontrons pas souvent en Division 1, poursuit Gaëtane Thiney. On a su bien prendre le match et ensuite rester concentrées. Nous avions à coeur de montrer que nous savions bien jouer au football devant ce public venu nombreux. Il y avait du monde un jeudi soir et c'était important de leur montrer un beau spectacle. »

Prochain rendez-vous européen début novembre avec un difficile déplacement en Sardaigne, chez les Italiennes de Torres et le match retour prévu le 10 novembre à Bondoufle.

LE FOOT FEMININ DEVALORISE

footjuvisy2.jpgS’il est un domaine où l’inégalité de traitement entre les hommes et femmes est flagrant c’est bien celui du foot. L’équipe féminine de Juvisy a reçu une indemnité de 20 000 € de la part de la fédération de foot pour avoir été sélectionné à cette phase de la coupe d’Europe. L’équipe masculine touche elle un minimum de 200 000 €.

Au 20 000 € le club de Juvisy doit défalquer 4 000 € pour payer les arbitres, alors que cette somme est prise en charge par exemple par la fédération de foot Islandaise.

Le déplacement en Islande, et les différents frais liés à cette qualification coûtent au club Juvisien 35 000 €, c’est-à-dire que l’opération dans son ensemble est déficitaire pour ce club amateur. Même les dirigeants de la fédération de foot présents à Bondoufle reconnaissent là une anomalie.

Seul l’engagement du conseil général de l’Essonne qui parraine dans le département deux clubs d’élite, Chilly Mazarin Rugby, et Juvisy Football Club féminin permet un équilibre précaire des comptes financiers en  mettant par exemple à disposition le stade de Bondoufle.

Article d’après France-football et l’Equipe, commentaire et photos E-Mosaïque

10:25 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : foot féminin, juvisy, essonne, evry | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/10/2010

« C'est fantastique, et c'est possible! »

labare.jpgévénement En direct du Sénat

Marie-Agnès Labarre,sénatrice de l'Essonne du parti de gauche.

 

«La retraite des femmes fait l’objet de beaucoup 
de débats au sein du Sénat.

Le gouvernement affirmait qu’il n’y avait plus d’inégalité entre les femmes et 
les hommes quant aux retraites. Mais face à la pression populaire et aux interventions des sénateurs du Parti 
de gauche et du PCF, M. Woerth a bien été obligé 
de reculer et d’infirmer ce mensonge au Sénat.

En fait, les écarts de salaires entre hommes et femmes ont cessé de diminuer depuis le milieu des années quatre-vingt-dix du fait du temps partiel imposé. Mais les propositions du gouvernement sont juste médiatiques puisqu’elles 
ne concernent qu’une minorité de femmes, celles ayant eu trois enfants ou plus. Le passage de 65 à 67 ans concerne les femmes, mais aussi tous ceux qui sont 
dans une situation précaire. M. Woerth n’a de cesse 
de nous parler du libre choix du départ à la retraite entre 62 ans et 67 ans.

retraite.jpgMais si un salarié n’a pas le nombre 
de trimestres suffisant pour partir avec une retraite 
à taux plein, en quoi est-ce un libre choix ? Le choix 
de gagner moins ? La liberté de choisir le montant 
de sa décote, à raison de 5 % par an ? Ainsi, pour 
une retraite de 800 euros, une décote de 5 % représente tout de même sur deux ans 80 euros, ce qui est énorme 
à la fin du mois. Voilà à quoi se résume la notion 
de liberté pour le gouvernement ! Cela revient à dire 
à tous les travailleurs : « Vous êtes libres, à vous 
de choisir : le travail jusqu’à 67 ans ou une retraite 
de misère. »

Dans les deux cas, l’objectif est d’accroître la pression sur les plus précaires. C’est pourquoi 
nous allons continuer notre bataille au Sénat. 
Nous avons l’ambition d’être la caisse de résonance du mouvement social.

Nous sommes d’ailleurs le seul groupe parlementaire à être sur une position claire 
de la retraite à 60 ans à taux plein, c’est-à-dire sans allonger la durée de cotisation. Comme nous l’avons démontré dans notre proposition de loi du Front 
de gauche, la France n’a jamais été aussi riche, la retraite à 60 ans, c’est fantastique, et c’est possible !»

(1) Marie-Agnès Labarre réalise des comptes-rendus vidéo tous 
les deux jours sur les retraites. À voir sur http://www.lepartidegauche.fr

Publié dans l'Humanité

 

16:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : retraites, sénat, labarre, essonne | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu