Avertir le modérateur

29/10/2009

FORTE MONTEE DU NOMBRE DE SANS EMPLOIS

chmagehortefeux.gifDEGRADATION DANS TOUT LE PAYS

Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 0,8 % en septembre. « Une hausse qui n’est pas près de s’arrêter », prévient le gouvernement.

 

Continuant sur sa lancée, le chômage a encore une fois augmenté en France en septembre, selon les données publiées lundi soir par le ministère de l’Économie et Pôle emploi. Selon la statistique publique, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A, qui regroupe les personnes n’ayant pas du tout travaillé, a augmenté de 21 600 (+0,8 %), et de 44 900 (+ 1,2 %) en y incluant ceux qui exercent une activité réduite. En août, déjà, 18 100 nouveaux demandeurs d’emploi étaient recensés.

 

Sur une année, les privés d’emploi ont donc progressé de 25 % ! Au total, le nombre de chômeurs toutes catégories confondues s’établit à près de 4 millions en comptant l’outre-mer, et à 2,5 millions pour la seule catégorie A en France métropolitaine.

 

Dans le détail, de septembre 2008 à septembre 2009, les jeunes de moins de vingt-cinq ans sont 30 % de plus à connaître le chômage. Sur la même période, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an a progressé de 20,5 %.

 

 Pas de quoi pavoiser. Selon la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, la hausse de septembre « confirme que les effets de la crise sur le marché du travail se poursuivent ».

 

Or, « le plus dur est devant nous », a annoncé lundi Jean-Paul Fitoussi, président de l’organisme de conjoncture OFCE qui table sur un taux de chômage à 10,6 % de la population active, fin 2010, contre 7,8 % fin 2008. C’est« la plus forte progression observée au cours des 25 dernières années ».

 

Sept cent mille emplois marchands devraient être ainsi détruits l’an prochain, d’après l’OFCE. L’institut, qui table sur une faible croissance de 0,8 % pour 2010, indique que ce rebond pourrait ne constituer qu’une parenthèse.

 

 Pour Éric Heyer, expert à l’OFCE, les conditions d’une « reprise solide » ne semblent pas réunies en l’absence de « relais » dans la demande interne.

 

 

 

CHOMAGE EN HAUSSE DANS L'ESSONNE AUSSI

Comme au niveau national, le nombre de demandeurs d'emplois est en hausse de 2 % en septembre, soit un total de 780 chômeurs supplémentaires.

Il s'établit à la fin du deuxième trimestre 2009 à un taux de 6,2 %, contre 5 % un an avant. C'est le plus mauvais chiffre depuis 2006.

Il reste néanmoins un des plus bas de France où il atteint en moyenne 10 %.

 

 

LES JEUNE DIPLOMES PARTICULIERMENT TOUCHES

 

Le haut-commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, a rendu public l une vaste enquête sur les jeunes diplômés, qui permet de rendre compte de la situation actuelle. Comme leurs aînés, les jeunes traversent une passe difficile.

Malheureusement 43 % des jeunes diplômés sont au chômage. Pire, ils sont 63 % si on prend en compte ceux ayant une activité rémunérée, mais étant toujours à la recherche d’un véritable emploi. C’est ce qui ressort d’une enquête TNS-Sofres.

 Dessin publié dans MediaPart

 

14:07 Publié dans Social et économie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chômage, essonne, france, chiffres | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/10/2009

L’été indien sur l'Essonne et l’Hexagone

seine2.JPGMétéo . L’automne est particulièrement doux. Jean-Pierre Céron, directeur adjoint de la climatologie à Météo France, nous explique pourquoi.

Pourquoi avons-nous un automne chaud ?

Jean-Pierre Céron. Les températures au-dessus des normales saisonnières sont dues à deux causes concomitantes. D’un côté, les océans tropicaux sont globalement plus chauds qu’habituellement : El Nino, un courant côtier du Pacifique, provoque, cette élévation anormale de la température. De l’autre, une configuration particulière de la circulation des pressions atmosphériques au sud et au nord de la France renforce ce phénomène. Nous l’avions annoncé avec les prévisions saisonnières au mois d’août parce que les océans tropicaux étaient déjà plus chauds que la normale. Ces conditions se sont maintenues jusqu’à aujourd’hui. Mais nous devons rester prudents, nous ne sommes qu’au début de l’automne…

Est-ce une conséquence du réchauffement climatique ?

Jean-Pierre Céron. Il est difficile de trancher cette question. Car il n’est pas possible, aujourd’hui, de distinguer ce qui relève du réchauffement climatique, qui provoque une élévation de la température des océans, et ce qui provient de la variabilité naturelle du climat, à savoir El Nino. Le réchauffement climatique se manifeste par des tendances à long terme à la hausse, à laquelle vient se superposer la variabilité naturelle du climat.

Qu’est ce qu’une prévision saisonnière ?

Jean-Pierre Céron. Il ne faut pas la confondre avec la prévision classique qui, elle, permet des prévisions pouvant aller jusqu’à une semaine. La prévision saisonnière permet de dégager des tendances générales, elle indique des moyennes de températures et de précipitations sur les trois mois à venir. Elles sont relativement fiables et intéressantes à suivre pour les régions tropicales et donc utiles principalement pour faire de la gestion de risque climatique, prendre des décisions tactiques pour les entreprises. Elles ont une fiabilité assez limitée mais l’information apportée nous donne un éclairage très précieux. Pour l’automne 2009, en France, elles se sont avérées fiables pour le moment.

Malika Ouatiris, pour l'Humanité

18:49 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, temps, essonne | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/09/2009

91 : MOBILISATION GENERALE POUR SAUVER LA POSTE

poste11.jpgDevant la Poste principale d'Evry, le 27 septembre, le comité 91 "Sauvons la Poste" composé de 62 organisations syndicales associatives et politiques a tenu une conférence de Presse devant plusieurs membres de ce comité et de nombreux syndicalistes et élus pour donner des informations sur le vote citoyen du 03 octobre où les habitants s'exprimeront pour dire s'ils sont pour ou contre la privatisation de la Poste.

 A noter qu'aucun jouranlistes n'était présent en dehors de E-Mosaïque.

 

poste019.jpgLa mobilisation générale est très forte dans tout le département pour soutenir cette initiative. Des centaines de milliers de tracts sont actuellement en circulation pour informer la population, les usagers sur le danger de cette privatasition qui porte atteinte au service public et également au travail des salariés comme cela se passe déjà à France Télécom. Des dizaines de Municipalités comme à Grigny, à Palaiseau, à Evry, à Viry Chatillon vont diretement organiser ce référendum qui ainsi revêtra un caractère quasi officiel avec des urnes, des isoloirs, des bureaux présidés par des élus.

 poste15.jpg

En même temps cette campagne permet de mettre en évidence les déficiences du service public avec comme à Evry un manque de facteurs, et de bureaux de Postes, et d’indiquer le refus d’accepter la suppression de dizaines de milliers de postes d’agents comme les 350 prévus au centre de tri de Bondoufle.

 

De nombreux élus étaient présents à cette conférence de presse comme Manuel Valls le Maire d’Evry, Jean Louis Anglander conseiller général, Gabriel Amard pour les élus du Parti de Gauche, Christian Pigaglio pour les élus communistes…

 

NB - Un sondage CSA/l'Humanité réalisé auprès de 1004 personnes indique que 75 % des Français voteraient NON au changement du statut de la Poste pour la privatiser. 63 % se déclarent également opposés à une modification d'établissement public en société anonyme.

 

Texte, photos, vidéo exclusifs E-Mosaïque

 

10:19 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sauvons la poste, evry, essonne, consultation, référendum | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu