Avertir le modérateur

16/04/2012

Du Front de gauche au Front du peuple !

fgplaceaupeple.jpgPar Bruno Piriou, conseiller général de Corbeil

Tout est bon dans cette campagne du Front de gauche.

Des immenses rassemblements comme à La Bastille, Toulouse où Marseille au barbecue citoyen dans les allées Aristide Briand à Corbeil-Essonnes.

1.C’est d’abord le fait du contenu de notre projet politique.

Notre candidat Jean-Luc Mélenchon et le Front de gauche ont réussi à donner du sens politique à cette campagne présidentielle en plaçant l’humain d’abord.

L’écho populaire à notre projet a bousculé la donne politique.

Qui aurait parier entendre Nicolas Sarkozy et François Hollande à une semaine du premier tour replacer les marchés financiers dans leur discours ? Le premier à la Concorde en plaidant « pour un nouveau modèle Français qui ne sera plus soumis à la dictature de la finance », le deuxième à Vincennes plaidant « pour une France plus puissante que la finance ». Leur problème, c’est qu’à la différence de ce nous portons, au-delà de leurs mots, leur programme ne suit pas.

Partir des besoins humains et des droits de l’homme a fait s’écrouler de nombreuses digues idéologiques :

• Celle du rapport de l’homme à la nature en expliquant la planification idéologique,

• celle du rapport homme femme en affirmant la modernité du féminisme,

• celle du rapport capital travail en démontrant l’actualité du marxisme,

• celle du rapport « Français » « étrangers » en revendiquant la France du métissage,

• celle du rapport France Europe en redonnant la primauté à la puissance des peuples à l’échelle Européenne et internationale.

Du coup, c’est la politique elle même et la gauche qui reprennent des couleurs.

Il y a encore fort à faire pour que l’enjeu présidentiel passionne les foules, mais quelle tristesse et quelle pauvreté intellectuelle aurait été cette campagne sans la présence du Front de gauche !

2.C’est ensuite la forme de ce tout neuf rassemblement qu’est le Front de gauche.

Ce n’est qu’un début continuons le combat !

Oui nous n’en sommes qu’au début. L’essentiel est devant nous. D’abord je suis convaincu que la diversité du rassemblement de ce Front de gauche et son ouverture aux citoyens pour qu’ils y prennent toute leur part aide à la qualité du discours. Jean-Luc Mélenchon lui-même, au-delà de ses immenses qualités, construit son argumentaire et ses thèmes de campagne en puisant dans les aspirations populaires. Celles qui se fondent dans les valeurs de la République et qui se cherchent désespérément depuis trop de décennies.

C’est pourquoi, donner une suite à ce Front de gauche passe par une construction citoyenne au plus près des citoyens. Les occasions manquées au moment du référendum Européen et des précédentes présidentielles ont coûté cher.

Comment ne pas gâcher la fête de ce Front de gauche naissant ?

En n’ayant pas peur de nous-mêmes, nous qui comme moi sommes membres d’un parti politique. Le rôle de nos organisations, PC, PG, Gauche Unitaire et Fase, est de se mettre pleinement au service de ce nouveau mouvement. Personne n’en connaît précisément les contours. Et alors ? Cheminons ensemble. Il y a une très grande disponibilité populaire pour se mêler de politique et de l’avenir de nos quartiers, de nos écoles de nos entreprises privées et publiques, de nos villes et régions.

Ouvrons les portes !

Ce Front de gauche sera pleinement citoyen ou ne sera pas. C’est parce qu’il a vocation à devenir majoritaire que l’on se met à parler de Front du peuple. Au sens de Front populaire. En tirant les enseignements de l’histoire et en relisant ce que signifie chez Gramsci, l’hégémonie d’une idée.

fgcorbeil.jpgCela a des implications très concrètes dans une campagne électorale :

• Permettre au plus grand nombre de tenir des bureaux de vote,

• Multiplier les lieux et moments de discussion où il n’y a pas celles et ceux qui savent et les autres qui écoutent, mais où chacun se nourrit de l’idée de l’autre,

• Participer tous les lundis à notre permanence de campagne au 69 rue d’Angoulême à Corbeil-Essonnes au contenu et à la forme de la campagne. Et ce dès dimanche au soir du premier tour pour ensemble récupérer les résultats, les analyser, en tirer les premiers enseignements pour le second tour,

• Et bien sûr participer à la seconde campagne électorale avec nos candidats du Front de gauche Ulysse Rabaté et Elise Yagmur,

• Pour qu’ensuite toutes les questions politiques, comme celle de participer ou pas d’un gouvernement de gauche, soient l’affaire du plus grand nombre de citoyens.

D’ici là, il reste 5 jours pour convaincre le plus grand nombre de l’enjeu du vote Front de gauche, terrasser le Front National, mettre une raclée à l’UMP et assurer à gauche.

A très vite.

14/03/2012

CORBEIL : SALLE COMBLE POUR LE FRONT DE GAUCHE

autain005.jpgPlus de 150 personnes, dont de très nombreux jeunes, ont participé à une réunion publique à Corbeil à l´appel du Front de Gauche en présence de Clémentine Autain porte parole de Jean Luc Mélenchon, de Gérard Aschieri coordinateur du secteur éducation du Front de Gauche, Ulysse Rabaté et Elise Yagmur candidats du Front de Gauche à l´élection législative d´Evry-Corbeil, Bruno Piriou conseiller général de Corbeil. Elisabeth Gauthier assurait l‘animation de ce débat.

autain007.jpgGérard Aschéri, ancien responsable de la FSU, membre d´aucun parti a expliqué les raisons de son engagement au sein du Front de Gauche porteur d´espérance. Il pense qu´une alternance à Sarkozy est nécessaire mais qu´une mise en place d´une alternative à la politique libérale est elle indispensable pour permettre un réel changement social.

Clémentine Autain est revenue sur cet argument en indiquant que si cela n´était pas le cas, immense serait alors la déception. Elle a donné pour exemple la situation désastreuse de la Grèce. Elle a souligné l´importance d´un score élevé du Front de Gauche avec Jean Luc Mélenchon pour créer un rapport de force favorable et permettre de s´attaquer réellement au pouvoir de l´argent, imposer des réformes solides comme le SMIC à 1700 euros, la retraite à 60 ans, la suppression de la précarité, du travail pour tous, l’éducation, la santé dotés de moyens humains et financier…

autain111.jpgLe vote utile, c’est celui de s’exprimer pour ces idées a indiqué la porte parole de Jean Luc Mélenchon qui a souligné le succès d’écoute rencontré par le Front de Gauche confirmé par des rassemblements importants et la richesse de ce Front divers mais cohérent sur ses propositions et son engagement pour transformer la société.

De nombreux participants ont témoigné pour illustrer la dynamique du Front de Gauche dans les villes de la circonscription.

A l’occasion des élections présidentielles et législatives le Front de Gauche est porteur d’espérance, mais son projet est bien plus ambitieux et s’inscrit dans le temps pour plus de justice, plus de solidarité, plus de liberté et de démocratie et permettre à chacun de vivre plus dignement.

Reportage vidéo, article, photo exclusif E-Mosaïque

09/01/2012

CORBEIL : SORTIE NATIONALE DU FILM - LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE

C’est un film qui vous saisit, vous tient fermement du commencement à la fin. Et vous fait terriblement réfléchir ». Costas Gravas, réalisateur du film Z.

arcelcinema.jpgClin dœil au film et à lhistoire de la ville cest au cinéma Arcel de Corbeil sauvé grâce à la mobilisation des habitants de la ville et de certains de ses élus comme le conseiller général Bruno Piriou présent pour cet avant première que le film documentaire « les nouveaux chiens de garde » proposé par les amis du Monde Diplomatique, a été présenté pour la première fois au public en France. A loccasion la salle était archicomble, de nombreux spectateurs étaient invités à revenir à dautres séances.

Le titre du film « les nouveaux chiens de garde » est tiré de louvrage de Paul Nizan écrit en 1932 qui dénonçait les philosophes qui à lépoque sous couvert de neutralité garantissaient la perpétuation de lidéologie bourgeoise.

nouveaux-chiens-de-garde-big-01.jpgAujourdhui, les nouveaux chiens de garde se sont ses journalistes (une poignée mais présents partout), ses économistes de la pensée unique (dont on affichent les titres universitaires mais jamais leurs présences dans les conseils dadministration des grandes entreprises quils servent, comme les chiens servent leurs maitres), les « experts » incapables de prononcer une phrase si quelques mots comme « réforme, austérité, crise » sont enlevés. Ses chiens de garde sont imbibés dans un monde restreint où personnalités politiques, économiques se retrouvent, vivent ensemble, se congratulent, aboient en saluant et proposant un système économique libéral unique où deux choix sont possibles celui de laustérité et celui de laustérité pour les autres, parce pour eux aucune inquiétude pour le lendemain.

Gare à celui qui ne pense pas bien, il est irrémédiablement écarté et interdit dantenne comme lest, ce film dont la production et la diffusion ont été refusées par toutes les chaines de Télévision publiques ou privées.

Cest sur fond propre que Jacques Kisner a produit ce film qui est un film salutaire qui pendant une heure et demi vous plonge dans ce monde des médias qui pratique le « lavage de cerveau » à haute dose pour imposer une conception de la société unique où largent est roi et la pensée esclave.

Après la projection de ce film saluée par les applaudissements de la salle, un débat passionné animé par Caroline Vié, critique de cinéma et journaliste à 20 Minutes, sest engagé avec Yannick Kergoat réalisateur du film, Renaud Lambert journaliste au Monde Diplomatique.

Linquiétude sur la manipulation imposée aujourdhui aux esprits par la concentration anormale du pouvoir de largent et des médias a été soulevé. Lespoir dune alternative politique qui pourrait légiférer pour éviter ce scandale quotidien a été largement abordé mais sans optimisme excessif.

Les rôle de contre pouvoir de quelques médias a été souligné comme celui du Monde Diplomatique, de lHumanité, de quelques Blogs. Le rôle dinformateurs des militants politiques, syndicaux, associatifs opposés aux idées libérales a été souligné.

Ce film à bien des égards est salutaire, et représente une bouffée doxygène dans ce monde médiatique et politique où le corset de la pensée unique veut être imposé à tous pour lintérêt exclusif de privilégiés de la fortune propriétaires de 90 % des moyens dexpression et de diffusion existants en France.

Diaz Diego pour E-Mosaïque, photo BP

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu