Avertir le modérateur

25/06/2010

MOBILISATION DE HAUT NIVEAU

manif2506.jpgLa mobilisation est "de haut niveau", avec "autour de deux millions" de manifestants partout en France, a affirmé le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault. Quelque 130.000 manifestants, selon la CGT, défilaient jeudi 24 juin à Paris, alors qu'ils étaient 90.000 d'après le syndicat lors de la dernière journée d'action, le 27 mai.

Affirmant n'avoir "jamais cru que les gens étaient résignés", François Chérèque a ajouté que "quand les gens se rendent compte que la communication cache des injustices (...), inévitablement on a la réaction que l'on a aujourd'hui".

"Le gouvernement doit se rendre compte qu'il faut une réforme alternative, c'est-à-dire réécrire profondément cette réforme pour qu'elle soit plus juste", a souligné le secrétaire général de la CFDT, convaincu que "les gens ne manifestent pas contre le changement mais contre cette réforme injuste".

Et d'ironiser: "Le président de la République peut dormir tranquille, il y a plusieurs millions de personnes dans la rue aujourd'hui, il y a des millions de chômeurs, on a des problèmes de pouvoir d'achat, et lui passe son temps à écouter les états d'âmes d'un footballeur qui gagne 15 millions par an".

Une allusion au rendez-vous jeudi à l'Elysée entre Nicolas Sarkozy et l'attaquant Thierry Henry après la débâcle des Bleus à la Coupe du monde de football en Afrique du sud.

 

L’ESSONNE TRES MOBILISE AVEC PLUS DE 13 000 MANIFESTANTS

manif2506a.jpgL’UD CGT de l’Essonne a recensé une forte progression du nombre de grévistes en Essonne par rapport à la journée du 27 mai.

Ce sont plus de 100.000 salariés de l’Essonne qui ont cessé le travail, conduisant des entreprises et des services à fermer leurs portes ce 24 juin.

 

En outre, ces éléments se sont caractérisés par la présence de 6.500 manifestants essonniens dans le cortège de la CGT Essonne à la manifestation parisienne, et autant pour tous les autres Syndicats

Cette journée d’action a été est un signal fort adressé au gouvernement et au patronat sur le dossier des retraites et de la protection sociale.

Texte et photo E-Mosaïque

10:17 Publié dans Social et économie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manifestation, retraités | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/02/2010

LES SALARIES D’IKEA EN COLERE

ikea015.jpgLes 9.000 salariés des 26 magasins Ikea français sont engagés dans des actions de grève et de manifestations dans toute la France.

Les syndicats notamment la CGT et FO réclament des augmentations de salaires et la création d’emplois pour permettre de bonnes conditions de travail.

Un magasin a été fermé, celui de Franconville (Val-d'Oise), en région parisienne.

 Plusieurs milliers de salariés soutiennent cette action sous des formes diverses.

A Lisses, dans l’Essonne une manifestation s’est déroulé autour du magasin. Des élus étaient également présents, tous communistes dont Philippe Camo Conseiller régional Bruno Piriou, conseiller général, Elise Yagmur et Diego Diaz élus d’Evry.

ikea003.jpgLa représentante syndicale CGT, Bénedicte Chapelain a rappelé les principales raisons de ce mouvement :

- détérioration des conditions de travail (augmentation de la charge de travail mais diminution des effectifs

- la dégradation du climat social

- Les propositions dérisoires proposées par la direction, 1 % d’augmentation pous les employés, 0 % pour les agents de maîtrise et les cadres, au moment où 52 millions d’€ de bénéfices net sont annoncés.

La participation en majorité de femmes et de jeunes salariés est exceptionnelle et donne un relief particulier à cette action.

 Les clients d'IKEA ont nombreux tenus à exprimer leurs solidarités aux grévistes. Les syndicats demandent 4% d'augmentation de salaires, l'embauche de salariés, une prime d'intempérie pour les salariés travaillant à l'extérieur et un 14eme mois de salaire.

Texte, photo, vidéo : E-Mosaïque

 
IKEA DE LISSES EN GREVE
envoyé par E-Mosaique. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

23:06 Publié dans Social et économie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ikea, lisses, salariés, cgt, fo, pcf | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/12/2009

Carrefour pour 1400 salariés…

carrefour.jpgLes 1 400 salariés du siège du groupe Carrefour ont appris que leur direction projetait de quitter leur site de Levallois pour s’installer dans l’Essonne.

 

Carrefour s’apprête à quitter la banlieue ouest limitrophe de Paris pour gagner le sud francilien. L’information, diffusée par mail à l’ensemble du personnel il y a quinze jours, suscite un profond malaise. « J’habite à cinq minutes. Je viens à pied. J’ai toute ma famille sur place, s’inquiète une jeune femme, salariée depuis un an. Je ne veux pas déménager pour me retrouver seule et isolée dans un département où je n’ai aucune attache. Mais est-ce que je retrouverai facilement un autre emploi en cette période de crise ? »

30 % des effectifs peu disposés à déménager


Ce projet de déménagement s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale du géant de la distribution. « Carrefour souhaite regrouper ses activités sur une même zone géographique dans un souci d’efficacité, explique-t-on au service de presse. L’éclatement sur plusieurs sites rend difficile la communication entre les services et les équipes. L’autre raison est économique. Les frais de location des bureaux actuels ne sont pas compatibles avec le programme de réduction des coûts engagés par le groupe. »
La direction a retenu trois sites en Essonne : Les Ulis, Evry et Massy-Palaiseau. Les activités France pourraient être regroupées à Evry, où est déjà implanté le siège qui gère toutes les enseignes du groupe Carrefour. Les autres activités près d’une dizaine pourraient être réparties sur les deux villes. « La nouvelle a filtré lors d’un comité d’entreprise extraordinaire consacré à l’annonce d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) chez Carrefour management. La direction a décidé d’annoncer son projet de fermeture du site de Levallois pour couper court aux rumeurs qui circulent depuis un mois », explique un représentant du comité interentreprises (CIE). Pour l’heure, la date du regroupement n’a pas encore été fixée.

Le bail de location des bureaux vient d’être prolongé d’un an.
Mais l’inquiétude est vive chez les salariés. Car une partie importante du personnel vit à l’Ouest ou au Nord. D’après un responsable du CIE, 30 % des effectifs ne seraient pas disposés à suivre leur entreprise. Mais le pourcentage varie selon les catégories professionnelles : 60 % de réticents parmi les employés et agents de maîtrise ; 40 % chez les cadres, et 15 à 20 % chez les cadres supérieurs.
« En déménageant dans la banlieue sud, la direction va faire l’économie d’un plan social, s’énerve une salariée. Elle sait qu’une partie de ses effectifs ne suivra pas. »



Le Parisien

 

19:09 Publié dans Social et économie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carrefour, emplois, evry, essonne, levallois | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu