Avertir le modérateur

25/09/2017

PHILIPPE RIO LE MAIRE DE GRIGNY, MAIRE DE LA PAIX

Philippe Rio Pierre Laurent.jpg

Philippe Rio est maire communiste de Grigny et Président de l’Association Française des Communes Départements et Régions pour la Paix France et vice président du réseau Maires pour la Paix à l'échelle mondiale.

Présent à la manifestation pour la Paix à Paris le 23 septembre 2017 il a accordé à Radio Evry l'interview que vous pouvez écouter ici en podcast.

Pour lui la paix n’est possible que s’il existe des artisans qui œuvrent par et pour elle. Cette action conduite localement est aussi importante que celle que nous menons dans les instances internationales.

Ce combat pour une Culture de la Paix, qui est une culture du « vivre ensemble », nous le menons avec courage et détermination car il reste d’une impérieuse nécessité.

Les mots d’Albert Camus écrits après les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki résonnent avec toujours la même acuité : « Ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison ».

DES MARCHES POUR LE DESARMEMENT NUCLEAIRE

Deux jours avant les marches pour la Paix organisées dans 40 villes de France le 23 septembre, 50 pays ont signé un traité sur l'abolition de l'arme nucléaire. Un texte que ni Paris, ni les autres puissances nucléaires n'ont pour le moment signé, mais qui était un signe d'espoir chez les manifestants.

1700 milliards d'€ sont dépensés chaque année dans le monde pour les armes par les états qui ne trouvent pas dans le même moment 100 milliards pour financer les engagements de l'accord de Paris sur le climat.

Baruch Spinoza nous rappelle que « la paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance et de justice ».

13/09/2017

CINOCHES RIS ORANGIS/ CINEMA DE PROXIMITE ET DE QUALITE

cinema salle.jpg

Cinéma de proximité, Les Cinoches répond à la volonté de la communauté d’agglomération Grand Paris Sud de rendre la culture accessible au plus grand nombre. En ce sens, l’équipement s’adresse à tous les spectateurs, du cinéphile au néophyte, et du plus âgé au plus jeune.

Les Cinoches Plateau

Les Cinoches Plateau proposent essentiellement des films en version originale et classés art et essai.

Ils disposent de trois salles :

  • La salle François Truffaut : 494 places et un écran de 12m20 de base

  • La salle Jeanne Moreau 1 : 80 places et un écran de 5m80 de base

  • La salle Jeanne Moreau 2 : 115 places et un écran de 5m80 de base

Les Cinoches RN7

C’est la petite « nouvelle ». Elle est venue compléter l’offre Les Cinoches en 1994 avec un dispositif mono écran. Les Cinoches RN7 intègrent une programmation de films plus grand public.

Ils accueillent les spectateurs dans la salle Jean-Louis-Barrault qui dispose de 291 places.

Projections numérique 3D

Les quatre salles sont équipées en numérique 3D. Des lunettes spécifiques sont à louer sur place (2€) et à restituer en fin de séance.

Les lunettes achetées dans les autres salles ne fonctionnent pas dans Les Cinoches.

Des salles accessibles

Si leur traitement le permet, les films projetés sont accessibles aux personnes malvoyantes et malentendantes pour toutes les séances, sans réservation et sur simple demande en caisse. Les 4 salles sont en effet équipées de boucles audio. À l’aide d’un casque individuel, les personnes malvoyantes peuvent ainsi bénéficier de l’audiodescription. De même, sur certains films, il est possible de projeter une version « sur-titrée » pour les spectateurs malentendants.

L'apprentissage du cinéma

Les Cinoches participent aux dispositifs nationaux École et Cinéma, mais aussi Collèges, Lycées et Apprentis au Cinéma. Si elles le souhaitent, les écoles de Ris-Orangis peuvent également bénéficier d’une analyse de film menée en classe par une animatrice jeune public dédiée.

LA PROGRAMMATION DES CINOCHE

https://www.lescinoches.fr/les-films

12/08/2017

Augmentation du prix de la Carte Navigo – diminution des aides aux lycéens de Seine-Saint-Denis pour la carte Imagin’R…

pierre-laurent1.jpgDéclaration de Pierre Laurent, sénateur de Paris : Madame Pécresse poursuit sa politique antisociale

Cet été, la Carte Navigo a subi une hausse de tarif pour atteindre la somme de 75,20 euros.

Les communistes, leurs élu-e-s dénoncent cette augmentation qui  pénalise les familles et les travailleurs.  Aujourd’hui, les services de la Région annoncent la suppression d’une aide aux lycéens boursiers de Seine-Saint-Denis de 36 euros pour aider à payer leurs cartes imagin’R! C’est lamentable ! Cette annonce est scandaleuse. Si elle représente beaucoup pour les lycéens et leurs familles, c’est une minuscule goutte d’eau dans le budget de la Région.

Sous prétexte d’investissements nouveaux, la Présidente du Conseil régional, Valérie Pécresse, poursuit sa politique antisociale. Le droit à la mobilité dans des conditions économiquement acceptables n’est pas sa priorité. Son choix n’est pas celui de trouver des financements, mais bien de restreindre l’offre de transport et d’augmenter le coût de la Carte Navigo.

Pourtant, d’autres sources de financement sont possibles comme le démontrent à toute occasion les élu-e-s communistes-Front de Gauche à la Région Ile-de-France.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu