Avertir le modérateur

01/09/2011

HOPITAL SUD FRANCILIEN : DEMISSION DU DIRECTEUR

pirioulettre.jpgCOMMUNIQUE

Nous apprenons aujourd’hui la démission du directeur général du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF), Alain Verret, dans une lettre adressée au personnel de l’établissement.

Ce départ forcé a tous les contours d’une mise à pied du directeur du site en raison de son opposition au groupe EIFFAGE pour leurs responsabilités dans le cadre des innombrables dysfonctionnements dans la construction du site unique, dont le coût s’élève aujourd’hui à la somme exorbitante de 1,8 milliards d’euros.

hôpital sud francilien,piriouAlors que l’Hôpital relève 2 000 malfaçons constatées par huissiers sur le site, le groupe EIFFAGE réclamerait 100 millions d’euros supplémentaires pour l’ouverture du site. Pour avoir demandé des comptes au groupe EIFFAGE, le directeur général du Centre Hospitalier Sud Francilien a été rappelé à l’ordre par les plus hautes autorités de l’Etat.

En démissionnant, il a refusé d’accepter l’inacceptable : que l’Hôpital public paye les conséquences désastreuses du choix de confier la construction du site à un groupe privé totalement incompétent pour de telles structures. Comment avoir pu imaginer qu’un tel groupe ne privilégierait pas ses intérêts financiers au détriment de l’intérêt public ?

Comme dans l’affaire Tapie/Crédit Lyonnais, comme dans l’affaire EPR de Flamanville/Bouygues, Nicolas Sarkozy confirme par son intervention autoritaire qu’il fait passer les intérêts des grands groupes avant ceux du service public.

Autant d’éléments qui nous éclairent sur les raisons – et les conséquences -de la réunion des PDG des neuf grands groupes français lors d’un dîner désormais fameux le soir de l’élection du président de la République.

Seul élu à voter contre le projet du site unique et le Partenariat Public-Privé pour sa construction au début des années 2000, je me satisfais aujourd’hui que la raison l’emporte à travers ce nouveau scandale, et que les élus de gauche de notre territoire défendent le choix du droit à la santé pour tous face aux intérêts des groupes privés.

C’est dans cette perspective que me rendrai donc à la conférence de presse de Manuel Valls, ce jeudi 1er septembre à 17h, à l’Hôpital de Courcouronnes.

J’y défendrai trois propositions. Dans l’immédiat, la renégociation du loyer aux frais du groupe EIFFAGE. A moyen terme, la remise en cause du Partenariat Public-Privé dans l’exploitation du site. Enfin, l’association de l’ensemble de la communauté médicale et des usagers à la définition collectives des besoins du territoire en matière de santé publique.

Bruno PIRIOU, conseiller général PCF de Corbeil.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu