Avertir le modérateur

29/04/2010

RETRAITES / SUR LES MURS DE L'ESSONNE

affPCFretraite.jpgA sujet rébarbatif, méthode choc. Pour interpeller les Français sur le dossier de la réforme des retraites, le Parti communiste s'est lancé dans une grande campagne d'information, décalée par rapport à sa ligne habituelle plutôt vieillotte. Deux affiches «provoc'» seront tirées à 500.000 exemplaires et placardées dans les rues par les militants. Elles seront aussi diffusées en presse magazine et quotidienne. Le premier visuel montre une adolescente habillée en bouchère, avec un fusil (outil en fer pour affûter les couteaux) à la ceinture, posant devant des pièces de viande. Et ce slogan: «42 années de cotisation, mieux vaut commencer tôt.»

«Le PCF désirait détonner par rapport à l'image traditionnelle que les Français ont de lui, ainsi que rajeunir le discours et la cible», confirme Yv Corbeil, le directeur de la création de l'agence Alerte orange, chargée de la campagne. Mais «ce n'est pas si trash, on n'est pas dans Chucky non plus», relativise-t-il. L'autre visuel montre plusieurs cannes, symboles de la vieillesse, en barreaux de prison, accompagnées de ce texte: «La retraite devrait être une libération.» «On a choisi les codes de la publicité sociétale, des grandes causes type RSF ou Amnesty International», relève le directeur de création.

Rééditer la performance des nonistes

retaffPCF.jpg«On veut créer un choc tout en posant la question de la société que nous voulons. Est-ce qu'on veut que nos enfants travaillent de plus en plus tôt?», interroge pour sa part le communiste Olivier Dartigolles, contacté par 20minutes.fr. «On voulait interpeller l'opinion publique, car on ne sous-estime pas la détermination du gouvernement sur ce dossier», ajoute-t-il. Un enjeu pour le parti de la place du Colonel Fabien, qui estime que cette réforme va concerner quatre générations.

Objectif: rééditer la performance du débat autour du Traité constitutionnel européen (TCE), quand la mobilisation de la gauche radicale contre le Traité avait «contaminé» toute la société. «Comme en 2005, on pense qu'un grand débat sur les retraites peut se lever dans le pays, pour aboutir à l'échec du projet du gouvernement», avance le porte-parole du PCF.  Pour y parvenir, le Parti communiste a mis sur la table un quart de son budget communication, soit environ 200.000 euros.
Article publié dans 20minutes

18:41 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : retraites, pcf | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu