Avertir le modérateur

29/11/2009

VACCINATION : 3 HEURES D’ATTENTE

attente.jpgvmr.gifEPORTAGE - Le gymnase Bonaparte à Evry est un des centres de l'Essonne retenu par la Préfecture pour la vaccination contre la Grippe A.

Situé dans le quartier des Pyramides, face au centre commercial il est facilement accessible à pied, ou en transport en commun, beaucoup moins en véhicule léger où les places de stationnement sont pratiquement inexistantes.

L'accueil est courtois, dans un local bien chauffé. Avant de repartir et être vacciné plusieurs étapes sont à franchir. Une première inscription d'abord par des administratifs avant d'accéder à une première salle d'attente aménagée dans ce gymnase et limité par des barrières.

Une heure après environ vous êtes appelé par un des deux médecins qui traite et découvre avec vous votre dossier médical et celui de vos enfants s'ils vous accompagnent aussi pour être vaccinés. De l'avis des témoins les médecins sont tous très réceptifs et de bons conseils prenant en compte avec attention votre situation médicale. Ils vous orientent ensuite vers la troisième étape, la vaccination, dans une des deux autres parties du gymnase, une pour ceux qui vont bénéficier du  vaccin sans adjuvant (enfants en bas âges, femmes enceintes...), et ceux qui ont droits aux vaccins avec adjuvant. Attente, une heure et demie.

Après la piqûre, une dernière étape à subir avec un dossier à remplir avant la sortie.

L'équipe médicale semble soudée est bien prendre en charge une population très diverse composée de beaucoup d'enfants et de personnes d'origine immigrés avec une attention soutenue.

Au bémol de l'organisation, une information parfois défaillante sur les différentes procédures et la durée de l'attente, et des toilettes dont l'état laisse plus qu'à désirer. La Municipalité informée va tenter d'y apporter une réponse avec le soutien financier de la Préfecture, puisque ce gymnase réquisitionné par le Gouvernement pour plusieurs mois, relève maintenant de sa responsabilité.

Autre critique, celle de la limitation des heures d'ouverture prévue uniquement en matinée ou toute la journée le samedi, ce qui explique l'attente de 3 heures en moyenne avant de pouvoir être vacciné.

 

grippe.jpgGrippe A. « Un niveau de précaution délirant »

Pour Philippe Foucras, président du Formindep, un collectif de médecins pour une information indépendante, la campagne actuelle menace la crédibilité des autorités.

Quel est votre sentiment sur la campagne de vaccination  ?

Philippe Foucras. Le niveau de précaution est délirant par rapport à la gravité de la maladie. On a maintenant tous les chiffres de l'hémisphère Sud où l'épidémie est terminée, et l'on sait que la grippe A est beaucoup moins mortelle que la grippe saisonnière. Les gens ne savent plus quoi penser. Le manque de transparence qui entoure tous ceux qui prennent position sur le sujet contribue grandement à ce parasitage de l'information. L'épidémie, concerne 10 à 15 % des gens, ce qui est beaucoup, mais sa mortalité est 10 à 100 fois moins élevée que la grippe saisonnière. Il y a des différences épidémiologiques marginales que se plaisent à relever les experts, mais cela n'a pas de pertinence en matière de santé publique.

 Que recommandez-vous ?

Philippe Foucras. Si vous ne vous faites pas vacciner contre la grippe saisonnière, vous n'avez pas plus de raison de vous faire vacciner contre la grippe actuelle, et même moins. Choisissons donc de préférence les vaccins qui minimisent les risques d'effets indésirables. Je dis à mes patients qui ont des raisons de se faire vacciner de demander le vaccin sans adjuvant. Une étude dont s'est fait l'écho Presse Océan montre que la quasi-totalité des médecins, vaccinés, qui sont interrogés, ont connu des effets secondaires, certes mineurs.

 Mais nous n'avons pas de recul nécessaire pour évaluer d'éventuels risques plus graves à plus long terme. Si cela avait été une maladie extrêmement virulente, il aurait été raisonnable de mettre sur le marché des vaccins insuffisamment évalués. Mais ce n'est pas le cas. Et, le jour où on fera face à des virus très graves, les autorités n'auront plus une parole crédible.

 Entretien réalisé par Anne Roy, pour le journal l'Humanité

07:42 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grippe a, vaccination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/11/2009

POLEMIQUE ET REALITE DU TELETHON

telethonphoto.jpgLe Téléthon va se dérouler les 4 et 5 décembre dans toute la France. Des milliers de manifestations vont sont prévus dans toutes les villes. Lisses, cette année a été nommé « village du Téléthon » dans l’Essonne.

La polémique pourtant est là après une déclaration de Pierre Bergé. Réalité ou délire ? Quelle est la place d’Evry et de l’Essonne  dans cette manifestation où l’AMF a son siège ?  A vous de juger…

LA POLEMIQUE

berge.jpg"Soyons clair, je n'accuse personne de détourner de l'argent, mais j'accuse que 100 millions pour le Téléthon ne sert à rien", a déclaré Pierre Bergé sur France Info, révélant au passage qu'il était lui-même myopathe. "Les organisateurs du Téléthon ont trop d'argent, ils achètent des immeubles".

"Moi je parle pour le sida, mais il n'y a pas que le sida. Le Téléthon parasite la générosité des Français d'une manière populiste, en montrant des enfants myopathes, en exhibant le malheur des enfants. Je trouve ça absolument inadmissible", a encore déclaré l'homme d'affaires.

telethon2006.jpgLa présidente de l'Association française contre les myopathies (AFM), organisatrice du Téléthon, Laurence Tiennot-Herment, a démenti tout placement financier dans l'immobilier. "L'AFM ne fait évidemment aucun placement financier dans l'immobilier. C'est clair, net et précis", a-t-elle affirmé sur France Inter. "Par contre, nous engageons des moyens financiers parfois dans de la construction et dans du bâtiment", a-t-elle précisé, ajoutant que c'était "forcément toujours en lien avec nos missions sociales, guérir et aider".

Elle a cité comme exemple la construction de trois appartements près d'Angers qui sont des "lieux de répit pour les familles", ou la construction d'un bâtiment dédié à la fabrication de médicaments de thérapie génique pour les maladies rares. Le 23e Téléthon aura lieu les 4 et 5 décembre sur France 2 et France 3. La collecte précédente, en décembre 2008, a rapporté 104,911 millions d'euros.

Publié sur le site de France Info

Pour rappel. La collecte précédente du Téléthon a rapporté 104,9 millions d'euros, tandis que le Sidaction présidé par Pierre Bergé a enregistré 4,96 millions d'euros de promesses de dons, soit 20 fois moins.

LA REACTION DU MAIRE D'EVRY, MANUEL VALLS

valls.JPGJe condamne les propos irresponsables de l'homme d'affaires Pierre Bergé qui s'en est pris vivement, samedi, au Téléthon qui selon lui "parasite la générosité des Français d'une manière populiste".

 

Ces propos sont d’autant plus choquants qu’ils sont injustifiés et créent une concurrence ignoble entre les grandes causes. Outre le fait qu’ils dressent les malades (et leur souffrance !) les uns contre les autres, ils entachent les efforts des donateurs, des chercheurs et de tous les bénévoles à quelques semaines de la prochaine campagne de dons.

   

Ces déclarations sont une faute morale dans la mesure où elles émanent d’un responsable d’une grande association caritative qui devrait chercher à unir toutes les causes plutôt qu’à les dresser les unes contre les autres en en disqualifiant certaines selon son humeur.

   

Je demande à Monsieur Bergé de revenir sur ces propos qui portent un coup dur au 23e Téléthon qui aura lieu les 4 et 5 décembre prochains. Par ailleurs, je l’invite à venir à Evry pour visiter l’AFM, Genopole et le Généthon qui contribuent, chaque jour, à faire avancer la recherche et à redonner de l’espoir aux familles des malades.

   

Cette fin d’année est marquée par deux avancées considérables. L’une, en matière de thérapie génique, dans le traitement de l’adrénoleucodystrophie (maladie rare du cerveau), et l’autre en matière de thérapie cellulaire, par la reconstitution d’épiderme à partir de cellules souches embryonnaires. Rien ne peut mieux témoigner de l'utilité du Téléthon.

   

Je renouvelle son soutien à l’AFM, à toutes les familles concernées par la maladie, aux bénévoles, et appelle les Français à apporter un démenti cinglant à ces déclarations par le renouvellement, cette année encore, de leurs dons signe de leur solidarité.

 

LE TELETHON

telethon.jpgEn France, le Téléthon (contraction des mots télévision et marathon), est un programme de télévision destiné à recueillir des fonds principalement destinés à la guérison des maladies rares et neuromusculaires.

Opération unique de collecte de fonds et de sensibilisation du grand public combinant une émission télévisée de 30 heures et des dizaines de milliers d'animations dans toute la France, le Téléthon est aujourd'hui le moyen de collecte quasi-exclusif de l'Association Française contre les Myopathies (AFM). C’est également un vecteur d’information et de pédagogie essentiel pour l’AFM.

Un combat pour vaincre les maladies neuromusculaires…

L'AFM a pour mission de vaincre les maladies neuromusculaires, 200 maladies différentes, toutes rares et pour la plupart d'origine génétique.  Ces maladies touchent les enfants comme les adultes et se traduisent par une perte de force musculaire qui a des conséquences dramatiques sur certaines fonctions vitales (bouger, respirer, avaler…). Il n'existe aujourd'hui aucun traitement permettant de guérir ces maladies qui tuent muscle après muscle.

Une approche qui bénéficie aux maladies génétiques et aux maladies rares…

Pour parvenir plus vite à son objectif, l'AFM a choisi de mener une stratégie d'intérêt général qui bénéficie aux maladies génétiques et aux maladies rares dans leur ensemble. Grâce au Téléthon, un véritable bond en avant a été fait, ces dernières années, dans la compréhension de nombreuses maladies génétiques et dans la reconnaissance en France et en Europe des 6000 maladies rares qui concernent 3 millions de personnes en France et 25 millions

Et même aux maladies plus fréquentes

Le combat de l'AFM pour la mise au point de thérapies innovantes a également des retombées pour le traitement de maladies plus fréquentes comme l'infarctus du myocarde ou certains cancers. A travers l'exploration des voies thérapeutiques émergentes (gène-médicament, chirurgie du gène, cellules souches), c'est la médecine de demain qui naît aujourd'hui

Article publié par Futura Santé

LE TELETHON A EVRY

afm.JPGDepuis 1987, l'année du premier Téléthon et de la création de l'AFM (Association Française contre la Myopathies) l'agglomération d'Evry vit une vraie histoire avec la génétique. Aujourd'hui 25 millions d'Européens sont atteints par 5 000 maladies génétiques. La connaissance du génomone humain est déterminante pour agir contre ces maladies. C'est un des objectif du Génopole d'Evry.

 

GENOPLE :Accélérer la guérison

 

Fortement soutenu par les collectivités locales, ce projet ambitieux consiste à développer à Evry, dans l'Essonne une zone d'activités dédiée à la génétique et ses applications médicales en rassemblant partenaires publics et privés. Il réunit actuellement dans un groupement d'intérêt public :



-Un campus de recherche de référence constitué de :
* Génoscope (Centre National de Séquençage), instrument d'analyse systématique des génomes mis à disposition des chercheurs en Sciences de la Vie.
* Généthon, laboratoire dont le rôle est de favoriser le transfert des connaissances vers les applications cliniques.
* Génoplante, association de plusieurs partenaires dont Rhône Poulenc, l'INRA, le CIRAD, le CNRS, Bioplante, IRD, Biogema...
* le Centre National de Génotypage, dédié à la recherche et au séquençage de gènes...
* Laboratoires du CEA, de l'INSERM, du CNRS, de GIS Infobiogen de l'INRA et des universités d'Evry et de Paris VII.

Un pôle d'enseignement universitaire nouveau :
L'Université d'Evry Val d'Essonne renforce ses enseignements dans le domaine des Sciences de la Vie, avec la création en 1998 de nouveaux diplômes en biologie et génétique. Depuis 1999 sont développées d'autres disciplines, comme l'informatique, la chimie, les mathématiques et la robotique. En 2001 5 % des 10000 étudiants suivent une formation en biologie

Un parc d'entreprises :
GENOPOLE fédère autour des grands centres de recherche des entreprises de renommée internationale...La pépinière CCIE-GENOPOLE Industries, à peine terminée est déjà remplie.

L'association Génopole, créée en 1998 grâce au concours d'acteurs publics et privés afin de favoriser la recherche, l'enseignement et l'industrie liés à la génomique sur le site de Evry a créé des milliers d' emplois et a formé des centaines de jeunes (renseignement : 01 60 87 83 00, site web : GENOPOLE).

Publié par E-Mosaïque

19:21 Publié dans Contre enquête | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : téléthon, evry, essonne, polémique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/11/2009

DU RIFIFI A LISSES

lissesville1.jpgCoup de tonnerre sur la ville UMP de Lisses. Un personnel excédé par le comportement de l’adjointe au Maire chargé des Seniors et de la Solidarité, Mme Elisabeth Lafon,  accusée d'harcélement et de comportement agressif, le premier Maire adjoint, M. Dimur qui démissionne, la deuxième Maire adjointe, Mme Carvalheiro, flèche montante, et ici descendante de l’UMP qui démissionne aussi, tous les deux par ailleurs conseillers communautaires de l’agglomération d’Evry Centre, rien ne va plus dans cette ville de 7000 habitants de l’Essonne.

 

lissesph4.jpgLa CGT communaux a diffusé un tract, et le groupe des élus minoritaires Verts, PCF et socialistes ont publié un communiqué dont voici l’intégralité :

 

« Une fois n’est pas coutume, les habitants avaient investis la salle Gérard Philippe, lundi 16 novembre lors de la tenue du Conseil municipal, plus de la moitié du public étaient composé d’employés communaux.

La semaine dernière le service social et la maison des séniors étaient fermés, les personnels étaient en arrêt maladie, dont une en incapacité de reprendre son travail dans les mêmes conditions, ce qui a posé des difficultés à la population, notamment pour les personnes les plus fragiles.

 

Au début de la séance du  conseil municipal et à la demande de notre groupe, le Maire autorise les personnels à s’exprimer, deux jeunes femmes prennent la parole, toutes les deux employées aux services sociaux. « Monsieur le Maire, nous vous avons rencontré la semaine dernière, nous vous avons expliqué ce qui se passe, vous n’avez rien fait. » Le maire bien embêté répond qu’il a demandé l’avis d’un psychologue et qu’il attend son rapport avant de prendre des décisions (sic).

Le service social fermé à la population, les personnels en arrêt maladie pour souffrance au travail, mais le Maire attend pour prendre des mesures.

 

Pourquoi le personnel est-il en souffrance ? Subit-il des pressions ? Quelle place occupe l’adjointe au Maire chargée du social dans ce service ? Que se passe-t-il pour que l’on en soit arrivé à cette situation ?

 

A  ces questions point de réponse du Maire, il connait la situation, mais il ne veut ou ne peut pas la modifier. D’après le statut de la fonction publique, le Maire est l’employeur et il doit protection à ses agents.

 

Nous l’avons rencontré, le 14 novembre, nous lui avons demandé « de prendre rapidement  les mesures nécessaires, et de nous en faire part, afin de permettre d’une part que le service social de la ville puisse rendre les services souhaités aux plus vulnérables, et d’autre part que les agents municipaux puissent remplir sereinement les missions de service public qui leur sont confiées. »

Mais Monsieur le Maire  s’interroge sur les compétences des personnels, notamment la nouvelle responsable du service social, qui a montré en quelques mois un grand professionnalisme et une grande capacité d’adaptation, alors que ce n’est pas sa formation initiale. Ou bien il tergiverse en réunissant les séniors et en ne restant que factuels dans ses propos, augmentant un peu plus les interrogations des séniors sur la situation. A un élu de l’opposition qui voulait assister à cette réunion, il lui interdit l’accès de la salle, prétextant que c’est sa réunion, peut être est-ce aussi ses séniors ?

 

Il ne s’agit pas de faire tomber des têtes, d’ailleurs ils n’ont  pas besoin de nous pour cela, ils se les coupent eux-mêmes. Monsieur Dimur et Mademoiselle Carvalero ont démissionné de leur délégation, ils sont en désaccord avec le Maire sur l’orientation de la  commune concernant les investissements pour le complexe Stéphane Diagana, de l’ordre de 2 à 3 millions d’euros sur plusieurs années, « sur l’absence de coordination de travail au sein du bureau municipal » (dixit M. Dimur).

Despote le Maire !

 

Solidaire avec les personnels en souffrance, les élus du groupe Agir pour Lisses seront vigilant quant à leur situation statutaire, certains sont en contrat à durée déterminée. Même si la  plupart sont fonctionnaires, leur déplacement qui serait illégal, peut toujours leur être imposé.

 

Ils exigent du Maire que des mesures soient prises pour que plus jamais cette situation ne se reproduise. Ils n’hésiteront pas à faire appel à la loi, dans le cas contraire. »

23:21 Publié dans Informations locales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lisses, evry, lafon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu