Avertir le modérateur

31/10/2009

LE PRIX DE L'IMMOBILIER EN IDF ET A EVRY

LE PRIX DES MAISONS ANCIENNES AUGMENTE

 

evrynouv.jpgLes prix des maisons anciennes se sont améliorés de 0,8% de juin à août 2009 en Île-de-France, selon les derniers chiffres de la Chambre de Notaires. La hausse des prix est comprise entre 1,1% dans l'Essonne et 4,3% dans les Hauts-de-Seine. La seule exception reste les Yvelines où les prix ont baissé de 2,4%. Cependant, sur un an,  les prix des maisons anciennes ont chuté de 11,3 %.

Entre juin et août 2009, les notaires ont enregistré 10500 ventes de maisons anciennes en Île- de-France. Sur un an, le nombre des transactions a chuté de 16%.

En ce qui concerne les appartements anciens, les prix se sont stabilisés entre juin et août 2009 en Île-de-France. Par départements, les prix ont oscillé entre -1,4% ( Val-d’Oise) et + 1,9% (Val-de-Marne). Sur un an, les prix des appartements anciens ont baissé de 7,9% en Île-de- France.
Le nombre des ventes d'appartements anciens en Île-de-France s’établit à 23000, en baisse de 12% sur un an.

 

A EVRY, DIMINUTION DU PRIX DES APPARTEMENTS

 

evrynouv2.jpgLa décrue s’accélère dans la préfecture de l’Essonne : après une chute de 5 à 10% entre les étés 2007 et 2008, les prix ont cette fois reflué de 10 à 15% en un an. Et ce n’est qu’une moyenne. «Certaines négociations durent des mois et débouchent sur 20% de rabais», avertit Christophe Senderak, d’Orpi APF.

 

Joël Bronner, pour Capital

Cathédrale : Le mètre carré ancien ne dépasse plus la barre des 3 000 euros
Malgré ses nombreux atouts (proximité du parc des Coquibus et de la faculté, rénovation de la gare d’Evry-Courcou­ronnes, aménagement de la place des Droits-de-l’Homme), ce quartier n’a pas échappé au recul des prix. Ici, le mètre carré ancien plafonne désormais à 3 000 euros. Ainsi ce 43 mètres carrés, dans la résidence de standing Iéna, a été signé à 120 000 euros, soit 2 790 euros le mètre carré. Et ce 90 mètres carrés des années 1990, allée Boissy d’Anglas, s’est vendu 195 000 euros (2 165 euros le mètre carré).

Aunettes, Epinettes : Un chèque de 143 000 euros pour un trois-pièces récent
Ces deux quartiers jumeaux gagnent à être connus : à la différence des Pyramides, on n’y trouve pas de tours, mais des petits bâtiments de cinq étages au maximum. Les prix ? De 1 800 à 2 100 euros le mètre carré. La fourchette haute n’est cependant atteinte que par les plus beaux biens, tel ce trois-pièces récent de 70 mètres carrés, villa Dureure, parti en un mois à 143 000 euros, soit 2 045 euros le mètre carré.

14:36 Publié dans Informations locales | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : prix de l'immobilier, essonne, idf, evry | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/10/2009

SANS PAPIERS : UN MOUVEMENT D'AMPLEUR

spphoto.jpgUne nouvelle vague de grèves de travailleurs sans-papiers lancée par la CGT qui a débuté le 12 octobre dernier, prend manifestement de d'ampleur.

Depuis on compte des dizaines de travailleurs sans-papiers qui chaque jour n'hésitent plus à sortir de l'ombre et rejoindre le mouvement. Si au départ ils étaient déjà près de 1200, à peine deux semaines plus tard ils sont plus de 4000 et les rangs continuent à grossir.

 On peut dire aussi que du côté des organisations, il y a une véritable mobilisation qui nourrit le mouvement puisqu'aux côtés des sans-papiers nous retrouvons un éventail d'associations et de syndicats tant nationaux que locaux.

Un formidable engouement solidaire pour réclamer de vrais droits pour les travailleurs sans-papiers.

Dans notre département de l'Essonne, c'est une dizaine d'entreprises qui se retrouvent occupées par des salariés sans-papiers, des piquets de grèves surtout concentrées dans la zone de Massy (fief de la revendication du droit des travailleurs sans-papiers) et le Nord du département. 

Sur la région d’Evry Nord deux sites sont concernés.

 

Le site de Viry-Châtillon, Bennes 2000 est une petite entreprise familiale de ferrailleurs.

A Evry 9 salariés de l’entreprise  SAMSIC qui est dans le secteur à la fois de la Sécurité et du Nettoyage, et emploient plusieurs milliers d'employés sur toute la France sont en grève et occupent l’extérieur de l’entreprise.

 

Les grévistes ont reçu le soutien de nombreuses organisations humanitaires dont le LDH, la Cimade, RESF, Femmes Egalité, La Maison du Monde,, de plusieurs syndicats dont la CGT, Solidaires, la FSU, la CFDT, et de Partis Politiques, le Parti de Gauche et le Parti communiste français.

 

 

20:16 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sans papiers, essonne, evry, viry, cgt | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

FORTE MONTEE DU NOMBRE DE SANS EMPLOIS

chmagehortefeux.gifDEGRADATION DANS TOUT LE PAYS

Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 0,8 % en septembre. « Une hausse qui n’est pas près de s’arrêter », prévient le gouvernement.

 

Continuant sur sa lancée, le chômage a encore une fois augmenté en France en septembre, selon les données publiées lundi soir par le ministère de l’Économie et Pôle emploi. Selon la statistique publique, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A, qui regroupe les personnes n’ayant pas du tout travaillé, a augmenté de 21 600 (+0,8 %), et de 44 900 (+ 1,2 %) en y incluant ceux qui exercent une activité réduite. En août, déjà, 18 100 nouveaux demandeurs d’emploi étaient recensés.

 

Sur une année, les privés d’emploi ont donc progressé de 25 % ! Au total, le nombre de chômeurs toutes catégories confondues s’établit à près de 4 millions en comptant l’outre-mer, et à 2,5 millions pour la seule catégorie A en France métropolitaine.

 

Dans le détail, de septembre 2008 à septembre 2009, les jeunes de moins de vingt-cinq ans sont 30 % de plus à connaître le chômage. Sur la même période, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an a progressé de 20,5 %.

 

 Pas de quoi pavoiser. Selon la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, la hausse de septembre « confirme que les effets de la crise sur le marché du travail se poursuivent ».

 

Or, « le plus dur est devant nous », a annoncé lundi Jean-Paul Fitoussi, président de l’organisme de conjoncture OFCE qui table sur un taux de chômage à 10,6 % de la population active, fin 2010, contre 7,8 % fin 2008. C’est« la plus forte progression observée au cours des 25 dernières années ».

 

Sept cent mille emplois marchands devraient être ainsi détruits l’an prochain, d’après l’OFCE. L’institut, qui table sur une faible croissance de 0,8 % pour 2010, indique que ce rebond pourrait ne constituer qu’une parenthèse.

 

 Pour Éric Heyer, expert à l’OFCE, les conditions d’une « reprise solide » ne semblent pas réunies en l’absence de « relais » dans la demande interne.

 

 

 

CHOMAGE EN HAUSSE DANS L'ESSONNE AUSSI

Comme au niveau national, le nombre de demandeurs d'emplois est en hausse de 2 % en septembre, soit un total de 780 chômeurs supplémentaires.

Il s'établit à la fin du deuxième trimestre 2009 à un taux de 6,2 %, contre 5 % un an avant. C'est le plus mauvais chiffre depuis 2006.

Il reste néanmoins un des plus bas de France où il atteint en moyenne 10 %.

 

 

LES JEUNE DIPLOMES PARTICULIERMENT TOUCHES

 

Le haut-commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, a rendu public l une vaste enquête sur les jeunes diplômés, qui permet de rendre compte de la situation actuelle. Comme leurs aînés, les jeunes traversent une passe difficile.

Malheureusement 43 % des jeunes diplômés sont au chômage. Pire, ils sont 63 % si on prend en compte ceux ayant une activité rémunérée, mais étant toujours à la recherche d’un véritable emploi. C’est ce qui ressort d’une enquête TNS-Sofres.

 Dessin publié dans MediaPart

 

14:07 Publié dans Social et économie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chômage, essonne, france, chiffres | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu