Avertir le modérateur

29/10/2009

FORTE MONTEE DU NOMBRE DE SANS EMPLOIS

chmagehortefeux.gifDEGRADATION DANS TOUT LE PAYS

Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 0,8 % en septembre. « Une hausse qui n’est pas près de s’arrêter », prévient le gouvernement.

 

Continuant sur sa lancée, le chômage a encore une fois augmenté en France en septembre, selon les données publiées lundi soir par le ministère de l’Économie et Pôle emploi. Selon la statistique publique, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A, qui regroupe les personnes n’ayant pas du tout travaillé, a augmenté de 21 600 (+0,8 %), et de 44 900 (+ 1,2 %) en y incluant ceux qui exercent une activité réduite. En août, déjà, 18 100 nouveaux demandeurs d’emploi étaient recensés.

 

Sur une année, les privés d’emploi ont donc progressé de 25 % ! Au total, le nombre de chômeurs toutes catégories confondues s’établit à près de 4 millions en comptant l’outre-mer, et à 2,5 millions pour la seule catégorie A en France métropolitaine.

 

Dans le détail, de septembre 2008 à septembre 2009, les jeunes de moins de vingt-cinq ans sont 30 % de plus à connaître le chômage. Sur la même période, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an a progressé de 20,5 %.

 

 Pas de quoi pavoiser. Selon la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, la hausse de septembre « confirme que les effets de la crise sur le marché du travail se poursuivent ».

 

Or, « le plus dur est devant nous », a annoncé lundi Jean-Paul Fitoussi, président de l’organisme de conjoncture OFCE qui table sur un taux de chômage à 10,6 % de la population active, fin 2010, contre 7,8 % fin 2008. C’est« la plus forte progression observée au cours des 25 dernières années ».

 

Sept cent mille emplois marchands devraient être ainsi détruits l’an prochain, d’après l’OFCE. L’institut, qui table sur une faible croissance de 0,8 % pour 2010, indique que ce rebond pourrait ne constituer qu’une parenthèse.

 

 Pour Éric Heyer, expert à l’OFCE, les conditions d’une « reprise solide » ne semblent pas réunies en l’absence de « relais » dans la demande interne.

 

 

 

CHOMAGE EN HAUSSE DANS L'ESSONNE AUSSI

Comme au niveau national, le nombre de demandeurs d'emplois est en hausse de 2 % en septembre, soit un total de 780 chômeurs supplémentaires.

Il s'établit à la fin du deuxième trimestre 2009 à un taux de 6,2 %, contre 5 % un an avant. C'est le plus mauvais chiffre depuis 2006.

Il reste néanmoins un des plus bas de France où il atteint en moyenne 10 %.

 

 

LES JEUNE DIPLOMES PARTICULIERMENT TOUCHES

 

Le haut-commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, a rendu public l une vaste enquête sur les jeunes diplômés, qui permet de rendre compte de la situation actuelle. Comme leurs aînés, les jeunes traversent une passe difficile.

Malheureusement 43 % des jeunes diplômés sont au chômage. Pire, ils sont 63 % si on prend en compte ceux ayant une activité rémunérée, mais étant toujours à la recherche d’un véritable emploi. C’est ce qui ressort d’une enquête TNS-Sofres.

 Dessin publié dans MediaPart

 

14:07 Publié dans Social et économie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chômage, essonne, france, chiffres | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu