Avertir le modérateur

13/10/2009

L'ESSONNE EN BREVES - ACTUALITES

Fermeture du seul site de radiothérapie public de l'Essonne

hopital1.gifLe syndicat Sud Santé du Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF) dans l'Essonne, a protesté  contre la fermeture prévue à la fin de l'année du seul service de radiothérapie public du département, situé à Corbeil-Essonnes.

 

Dans un communiqué, la direction du CHSF a expliqué que cette fermeture, dont la date n'est pas précisée, a été décidée "en application des nouvelles normes nationales en cancérologie basées sur des seuils d'activité".

 

Catherine Fayet, responsable locale du syndicat Sud Santé, s'est inquiétée des conséquences sur la prise en charge des patients. "Il n'y a plus d'offre de soins publique sur le département" en radiothérapie, a-t-elle déploré, évoquant une possible augmentation des délais de prise en charge, et l'impact pour la Sécurité sociale du surcoût lié aux frais de transports.376 patients ont été pris en charge en 2008 par ce service, qui a effectué 7.885 séances d'irradiations et plus de 2.565 consultations, selon Sud.

 

La direction affirme de son côté que cette fermeture n'aura "pas d'incidence sur la poursuite du traitement des patients pris en charge jusque-là par ce service", et que  ces derniers seront orientés vers l'établissement spécialisé en cancérologie le plus proche de leur domicile, hors du département de l’Essonne.

 

Le CEA accueillera le futur centre d'alerte aux tsunamis

 

inondation1.JPGLe centre d'alerte aux tsunamis pour l’Atlantique nord-est et la Méditerranée occidentale sera installé sur le site CEA de la Direction des applications militaires de Bruyères-le-Châtel (Essonne). Jusqu'en 2004, seul l'océan Pacifique faisait l'objet d'un dispositif de prévention.

Opérationnel mi-2012, le centre remplira des missions d'alerte, d'expertise et de détection auprès des autorités nationales de protection civile et des structures d'autres pays. Le centre jouera notamment un rôle d'alerte pour tous les pays de la Méditerranée occidentale.

Soutenus par le Service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), des spécialistes des données sismologiques et des tsunamis assureront une permanence 24h/24 et 7j/7. Le centre pourra ainsi diffuser l’alerte dans les 15 minutes suivant l’événement sismique susceptible de déclencher un tsunami.

Rappelons que le CEA héberge déjà le centre polynésien de prévention des tsunamis.

20:19 Publié dans L'Essonne en brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cea, tsunamis, hôpital, radiothérapie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu